Semer les engrais verts et récolter ses graines

 

MONETEAU.Samedi 9 septembre. Semer les engrais verts et récolter ses graines.Chez Jacky Chaillot.Par Michel Frimour.

C’est une vingtaine d’adhérents que Michel FRIMOUR a accueilli dans son potager fleuri de Monéteau ce samedi 9 septembre 2017, pour une séance consacrée à deux thèmes de saison : -

  • Comment récolter ses graines au jardin,
  • Semer des engrais verts pour enrichir naturellement les sols.

Séance des plus importantes pour le jardinier amateur !

 

Le groupe rassemblé autour de Michel Frimour.

 

Avant d’entamer le sujet du jour, Michel FRIMOUR a fait un point sur  la saison.

Sa récolte a été plutôt bonne notamment pour les tomates, courgettes et concombres.

Côté météo, on accuse actuellement un déficit d’eau important. Et un mois de retard…

 

Récolter ses graines

En préambule, Michel indique qu’il a actuellement 135 variétés de graines de tomates et celles de bien d’autres légumes, stock qu’il partagera avec les adhérents à l’occasion d’une séance de troc en fin d’année. Il invite chacun à venir en faire de même.

Toutes les graines des légumes du jardin se récoltent, sauf :

  • Celles des cucurbitacées qui s’hybrident facilement au jardin, parfois avec des plantes nocives.
  • Celles des légumes hybrides (F1).
  • Salade : on évitera la chicorée qui s’hybride naturellement avec la chicorée sauvage qui lui donne un goût très amer.

On récolte sans souci les graines :

  • des auto fertiles : laitue, batavia…
  • des Fabacées : tous les haricots non hybrides (grimpants violets, selme …), les pois.
  • des Brassicacées : les choux. Chou de Milan, Chou cabus, Chou kale …

Quelques conseils

Récolter ses graines est un travail minutieux qu’il faut effectuer en observant de près le séchage sur pied de ses plantations, quotidiennement.

On récolte les graines bien sèches, par temps sec. On les fait encore sécher à l’ombre dans un espace ventilé.

On les met ensuite en sachets de papier, variétés bien identifiées.

Un petit passage de 48 h au congélateur permet de détruire les insectes qui voudraient se nourrir des graines ; ensuite elles peuvent se conserver jusqu'à 5 ans.

 

La température de germination : une donnée indispensable.

Chaque légumes ou presque ne germe qu’à une température qui lui est propre.

Prenons des exemples :

La graine de salade, en général. Elle ne germe et se développe bien que dans un sol à 12-14° pour celles de printemps et 22-24° pour celles d'hiver. S’il fait comme cet été  jusqu'à 38 °, elle germe mais le germe est aussitôt grillé.

La laitue pommée Appia, par exemple germe vers 14 °.

Certaines plantes ne germent qu’après un petit coup de gel. Exemples les ancolies…ou les aubergines.

On peut donc mettre leurs graines au congélateur quelques jours avant la plantation pour permettre la germination.

Les haricots secs : on peut les congeler mais une fois bien séchés.

De même pour les graines de haricots verts et de petits pois, les laisser parvenir à complète maturité avant congélation.

 

Une haie de haricots.

 

Les haricots Tépari dits « Haricots du désert » se développent en terrain semi désertique : un abus d'arrosage favorise le développement de leur feuillage au détriment de la floraison et de la fructification.

 

Michel a lui opté pour un jardin « forêt » en semi-permaculture, imitant le fonctionnement des écosystèmes naturels. Donc, il n’arrache rien, sauf ce qui "gêne" et recycle tout.

 

Un jardin en semi-permaculture.

 

Travaux de saison dans son jardin potager :

Michel va semer de la mâche. Il faisait trop chaud en août pour la semer comme on le préconise souvent, en particulier parce que le sol doit rester humide pour permettre la germination.

Il a semé les carottes d'hiver fin juin ; après un premier éclaircissage à 4 cm au stade de 4 feuilles, c'est maintenant la période où il est nécessaire d'en retirer une sur deux (qui sont bonnes à consommer), laissant ainsi 8 cm d’espacement entre deux, ce qui favorisera la pousse des carottes.

Ses dernières tomates vont terminer de mûrir jusqu’à fin septembre … Il déconseille de les effeuiller, les feuilles étant nécessaires à la photosynthèse de la plante et protègent les fruits de l'ardeur du soleil.

 

Tomates et oeuillets d'Inde.

 

Pour les courges, il faut mettre une tuile sous les fruits pour éviter le contact avec le sol humide qui risquerait de les pourrir. Il ne les récolte que lorsque le pédoncule est sec afin qu'elles se conservent mieux.

Pour avoir de plus grosses courges, on repère le fruit puis on coupe à quatre feuilles après le fruit pour qu’il grossisse.

La poire de terre, toujours en place à l’automne, demande beaucoup d’eau. On la récolte lorsque le feuillage a gelé ou, au plus tard, fin novembre, s'il n'a pas gelé.

Pour les choux, un paillage à base de tanaisie est un répulsif efficace pour éloigner la piéride du chou.

 

Semer des engrais verts

A l’automne, les sols se libèrent, c’est donc le moment de penser aux engrais verts :

- La phacélie

Elle va développer des racines qui seront laissées en terre.

On coupe la plante, on enterre la coupe 3 semaines avant la plantation envisagée.

- La moutarde blanche

Famille des Brassicacées …On peut la mélanger avec de la vesce d’hiver qui elle est une légumineuse qui elle fixera l’azote de l’air

Une réserve, il ne faut pas semer des choux à la suite, la moutarde étant de la même famille, le la moutarde aura épuisé les nutriments du sol qui lui conviennent aussi et aura attiré des parasites nuisibles au chou.

On sèmera clair, chaque graine donnant une plante qui couvre une zone de 30 cm2.

 

D’autres engrais peuvent également être semés comme :

- Le Mélilot de Sibérie qui est une plante annuelle.

- Le Trèfle incarnat, herbacée de la famille des Fabacées ; souci : il trace pendant longtemps.

- La luzerne, autre de la famille des Fabacées, pendant 2 ou 3 ans. Là, on ne laissera pas la racine en terre.

- Les pois nains provençaux, légumineuses à semer dès maintenant qui ne demandent pas beaucoup d’eau et peuvent passer l'hiver sous protection d'un tunnel.

- Le chiendent … très envahissant cependant !

Au cours de cette séance, Michel FRIMOUR a aussi répondu à de nombreuses questions autres concernant les fraisiers, les chardons…

Pour les herbes indésirables, il n’a qu’une seule réponse : PTB ! (Prend Ta Binette …)

La pluie menaçante a perturbé la fin de cette riche matinée ne nous laissant pas le loisir d’échanger davantage. Merci à Michel.

On se retrouvera le samedi 14 octobre 2017, même lieu, même heure, pour une séance consacrée cette fois à voir comment protéger son sol et les plantes restant en place avant les intempéries hivernales…

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Octobre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Météo AUXERRE

Mardi

min. 10 °

max. 26 °

Ciel dégagé

Mercredi

min. 14 °

max. 23 °

Ciel dégagé

Jeudi

min. 12 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications