Juin

Au potager

Eclaircissez et désherbez les semis de mai.
Plantez les aubergines, basilic, céleri, chicorée frisée, scarole, cucurbitacées (courges, courgettes, pâtissons, potimarron, spaghettis végétaux, etc.),  poireaux, tomates, choux.
Les plantes coureuses peuvent être plantées au pied d’un treillage sur lequel elles vont s’installer, si elles y sont attachées.
Avec les pluies orageuses de ces derniers temps, les plantes sensibles aux maladies cryptogamiques, tomates et pommes de terre, peuvent être attaquées. Traitez préventivement.
Continuez d’échelonner les semis d’arroche, betterave, carotte, concombre, courge, fenouil, haricot, laitue résistante à la chaleur, panais, persil, poirée, pourpier, radis, tétragone, etc.
 
Commencez les semis d’automne et d’hiver : chicorée frisée et plate, betterave crapaudine.
 
Couper les hampes florales de la rhubarbe et de l’oseille.
Buttez les pois et les pommes de terre. Surveillez le dessous des feuilles des pommes de terre et supprimez au besoin les amas orange d’œufs de doryphores. Si l’invasion est trop importante, agissez plus énergiquement.
Semez l’engrais vert.
 

Au jardin d’agrément 

Palissez les jeunes tiges des grimpantes. Semez les ipomée et volubilis directement en place pour dissimuler une zone ou une vue déplaisante.
 
Préparez la floraison automnale en plantant les bulbes de sternbergias.
Les bulbes de printemps qui ont perdu leurs feuilles seront déterrés et entreposés dans un endroit sec et aéré ou maintenus en place s’ils se naturalisent. Dans ce cas, repérez la place.
Terminez la plantation des glaïeuls.
 
Semez des vivaces et bisannuelles qui fleuriront l’année prochaine (ancolies, gaillardes, phlox par exemple).
Bouturez  vos vivaces favorites.
Supprimez les graines en formation sur vos vivaces pour favoriser une autre floraison.
Installez des tuteurs au pied des vivaces hautes : achillées, asters, delphiniums, filipendules, gauras, monardes, etc. Profitez-en pour pincer celles qui fleuriront en fin d’été pour obtenir de plus belles fleurs. Cela concerne surtout les asters et les chrysanthèmes.
 
Agrémentez vos massifs de plantes annuelles que vous aurez choisies avec soin (sans tache, bien ramifiées et qui fleurissent longtemps). Vous pouvez aussi les semer directement en place.
 
Taillez les arbustes à floraison printanière tels que lilas, corète, viburnum, ainsi que les buis, charmes ou ifs avant les fortes chaleurs.
 
Coupez les fleurs fanées des rosiers pour favoriser une autre floraison. Cette coupe se fait au-dessus d’un œil bien formé à l’aisselle d’une feuille.
En cas de taches noires sur les feuilles, traitez à la décoction de prêle ou avec une solution à base de cuivre. Apportez un peu de fumure aux rosiers remontants.
 
Les plantes nouvellement installées nécessitent une attention particulière. Veillez à ce que la terre ne soit pas sèche.
 
Vous pouvez maintenant sortir sans crainte les plantes vertes, les bonsaïs et orchidées.
 

Au verger

Lors de votre promenade gourmande, continuez d’éclaircir les pommiers et les poiriers pour ne conserver qu’un ou deux fruits par bouquet. 
 
Palissez les framboisiers en veillant à ne pas casser les rameaux chargés de fruits. Protégez-les de la convoitise bien naturelle des oiseaux en les couvrant d’un filet enveloppant.
Maintenez le sol humide et propre pour soutenir la production. Apportez un peu de compost au pied.
Arrosez au besoin.
Taillez l’actinidia à 4 feuilles au-delà du dernier fruit.
 
Les arbres couverts de fleurs en mai sont une promesse de récolte si on leur apporte quelques soins.
Les ravageurs sont nombreux : acariens, cochenilles, psylles, pucerons, etc. Quelques auxiliaires comme les coccinelles et les forficules s’en occupent. Les chenilles, quant à elles, elles ont peu de prédateurs hormis les mésanges.
Comme il est difficile de supprimer, avec un insecticide doux, le puceron cendré protégé sous les feuilles recroquevillées du pommier, il vaut mieux couper les extrémités des branches attaquées et de les détruire.
Pour détruire les ravageurs qui se logent dans les fruits en formation, carpocapses pour le cerisier et cécidomyies pour le poirier, utilisez des pièges à phéromones ou ensachez vos fruits.
 
Le développement de l’arbre est favorisé par la générosité du soleil, l’allongement des jours et une bonne pluie de temps en temps. Tout pousse y compris les gourmands. Pincez et taillez pour harmoniser et contrôler le flux de sève. Supprimez les rameaux mal placés sur les arbres en formation. Cette pratique se fait tôt chez le poirier et se poursuit jusqu’en septembre.
 
Enfin, cueillez vos premières cerises. N’hésitez pas à couper les branches si les arbres sont trop grands.
 
Surveillez vos greffes et porte-greffes. Maintenir le sol humide et propre mais couvert. Supprimez les rejets qui se forment sous le point de greffe.  
   
Texte rédigé par Micheline Dumont.

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Octobre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Météo AUXERRE

Mardi

min. 10 °

max. 26 °

Ciel dégagé

Mercredi

min. 14 °

max. 23 °

Ciel dégagé

Jeudi

min. 12 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications