Altise

Altise : coléoptère sauteur

 

Ce sont de petits insectes coléoptères sauteurs qui ont les pattes de derrière très développées et qui sautent lorsqu'ils sont dérangés (on les nomme parfois puces de terre).
On reconnaît le passage des altises à la présence sur le feuillage de petits trous plutôt ronds plus ou moins nombreux qui donne une apparence "criblée" aux plantes atteintes.

 

Il y a plusieurs espèces d'altises qui attaquent différentes plantes.
Les altises du genre Phyllotreta (les plus nombreuses dans nos jardins) s'attaquent aux crucifères : chou pommé, chou de Bruxelles, chou rave, navet, radis, radis, betterave, rhubarbe, raifort...
D'autres genres s'attaquent à toutes sortes de plantes potagères, arbustives, sauvages ou ornementales...
Elles sont de couleur foncée : noir luisant, vert bleu foncé, noir et jaune, certaines à tête cuivrée.

                                             Le cycle de vie

Les altises adultes hibernent sous les feuilles, les résidus ou dans le sol. Elles sortent de l'hibernation vers la fin du mois de mai.

Selon les espèces, les femelles pondent des œufs, soit au pied des plantes, tout près de la surface du sol, soit sur les plantes.
Une à deux semaines plus tard, les œufs vont éclore.

Les larves se nourrissent des racines des plantes pendant 2 à 3 semaines (ou, pour certaines, pénètrent à l'intérieur des feuilles et se développent entre les 2 épidermes, creusant une mine), puis se nymphosent dans le sol pendant une douzaine de jours.

Au mois d'août, le nouvel adulte remonte à la surface du sol jusqu'à la fin de l'automne.
Lorsque le froid survient, il se met à l'abri et attend le printemps.
Au mois de mai de l'année suivante, il reprend son activité et se reproduit.

 

                                         Les dégâts

Les altises endommagent surtout les plantules, tôt en saison, par temps chaud et sec : les feuilles sont criblées de trous et se décolorent.
Si elles sont nombreuses, elles peuvent détruire tout un semis en rongeant les très jeunes plants jusqu'au niveau du sol.
Par temps froid et humide, elles restent cachées sous le feuillage ou dans le sol.

Les prédateurs des altises sont les oiseaux (pinsons, mésanges), le crapaud.

 

                                      Les moyens de lutte

- Apporter une nourriture équilibrée aux plantes afin que les jeunes plants se développent rapidement mais attention un excès d'azote produit un feuillage tendre propice à l'attaque de ces insectes.

- Planter les radis à côté des salades qui vont leur apporter ombre et fraîcheur que n'aiment pas les altises.

- Semer ou planter en évitant la période où les altises sont les plus actives soit en mai et en juin.

- Pailler et arroser
souvent les plantes afin d'éviter feuilles et sols secs.

- Semer des tagètes près des choux et les légumes de la famille des crucifères : par leur molécules odorantes, elles rendent plus difficile la localisation par les altises des plantes sensibles.

- Décroûter le sol et ne pas le laisser nu : mulch, compost ou engrais vert en légère couverture.

- utiliser des voiles dès le semis.
 
- Piéger
     * placer des bandes jaunes (ou blanches) recouvertes de glu
     * passer au-dessus des plants infestés une bouteille coupée dans la longueur, peinte en jaune et couverte de glu : les altises se prendront au piège alors que, dérangées, elles sauteront.
     * placer des récipients de couleur jaune englués ou remplis d'eau dès l'apparition des feuilles des plantes à risques.

- Employer des extraits végétaux à pulvériser pour un effet répulsif ( 2 fois par semaine) :
    * décoction de tanaisie : 300 g de feuilles fraîches pour 10 litres d'eau, ébullition pendant 15 mn, employée pure
    * macération de feuilles et tiges de tomates : 1 kg de feuilles et de tiges pour 10 litres d'eau pendant 12 heures, employée pure
    * infusion d'absinthe : 100 g pour 1 litre d'eau, employée pure
    * décoction de sureau noir : 1 kg de feuilles tendres pour 10 litres d'eau, tremper 24 heures, ébullition pendant 30 mn
NOTA : pour la préparation des extraits végétaux se reporter à l'article "les extraits végétaux" à la rubrique potager. Pour plus d'efficacité, il est bon de leur ajouter un mouillant à base d'alcool terpénique.

- Employer des insecticides
:
    * le pyréthre paralyse les altises, si elles entrent en contact direct avec le produit. Faire deux applications séparées de quelques jours.
     * la roténone peut être utilisée en dernier recours. Elle agit par contact et par ingestion. Faire le traitement de préférence le matin très tôt, quand le altises sont moins actives. Il faut répéter tous les trois jours pendant une semaine si elles persistent. Il faut s'attendre à une nouvelle génération quelques semaines plus tard. Attendre au moins 7 jours avant de récolter les légumes traités.

Article rédigé en 2007 par Chantal et Christian DELBOS.

 

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 6 °

max. 18 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 8 °

max. 22 °

Ciel dégagé

Vendredi

min. 8 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications