Syrphe

Syrphe : une mouche !

 

Ils appartiennent à une famille de mouches qui se subdivise en trois sous-familles qui comprennent plus de 500 espèces en France. 
Selon leur espèce, les larves se nourrissent de matières en décomposition, de plantes ou de champignons, parasitent les nids d'hyménoptères ou dévorent les pucerons.

 

Moi, le syrphe qui vous rends visite, je suis de cette dernière espèce.

Je ressemble à une guêpe (mais je n'en ai pas la taille !) et je me pare des mêmes couleurs noires et jaunes pour tromper mes ennemis (qui s'y frotte s'y pique, malin non ?), mais je suis inoffensif et je ne pique pas.

En fait, je suis une mouche (diptère, 2 ailes) et je suis très utile dans vos jardins.

Ma tête est aussi large que mon thorax et mes antennes sont courtes.

Comment me reconnaître?
Par temps ensoleillé, près d'une fleur et en particulier une ombellifère, je voltige silencieusement, je fais du "sur place" par un battement d'ailes très rapide.
Je me déplace de façon extrêmement vive avec des changements de direction brutaux et soudains (une véritable acrobate). Je butine les fleurs.

Je me nourris de pollen, de nectar de fleurs dont j'assure la pollinisation et aussi de miellat de pucerons.

Je peux pondre entre 500 et 1.000 œufs que je dépose isolément à proximité des colonies de pucerons.

Au bout d'une semaine, les larves apparaissent : elles n'ont pas de patte, mais se déplacent toute la journée (sauf pendant la grande chaleur de midi) et même pendant la nuit.
Elles commencent à manger les pucerons pendant 1 à 2 semaines.
Elles sont très voraces : elles piquent les pucerons et en aspirent le contenu ; elles consomment chacune en moyenne 400 pucerons.

Elles peuvent aussi se nourrir de chenilles, d'araignées rouges et de petites larves de coléoptères.

Elles s'immobilisent ensuite sous forme de nymphe d'où sortira un adulte 15 jours plus tard.
Et le cycle peut se renouveler jusqu'à 5 fois en une année !

Si vous voulez que je m'installe dans votre jardin, il faut m'assurer, à moi et à mes larves, le gîte et le couvert.

La nourriture

*Pour moi, semez ou plantez des fleurs dans le potager et à proximité.
Je suis attiré par les fleurs de couleurs jaunes, blanches et rosées.
Mes préférées sont les ombellifères (carotte, fenouil, panais, persil, aneth), les crucifères (moutarde, roquette...) et aussi la camomille, le laiteron, le pissenlit, le chardon, la bardane, le sureau, le pavot, les belles de jour, les cosmos… 

C'est surtout au début du printemps que le garde-manger est vide et si je n'ai rien à me "mettre sous la dent", je ne ponds pas et donc pas de larves pour éliminer les pucerons !
Laissez donc quelques légumes en terre en automne pour qu'ils fleurissent au printemps : carotte, panais, choux, salade… et offrez-moi des plantes qui fleurissent très tôt : primevères, soucis…

* Pour les larves, il faut des pucerons dès le début du printemps : quelques mètres carrés d'ortie seront les bien venus. 
Par la suite, elles se régaleront des pucerons installés sur vos plantes chéries, car mon flair saura trouver où se cachent ces intrus dévastateurs
.

Le gîte
Je n'aime pas la monotonie et je fuis les jardins "tirés à quatre épingles" qui n'offrent aucun abri contre le vent, la pluie, la sécheresse, le froid.

Voici quelques idées pour m'offrir un petit paradis :
* Laisser un coin de jardin en friche, en prairie naturelle ou garder une bande de pelouse tondue moins souvent et moins haut : j'aime les herbes folles qui me cachent et me protègent.

* Installer une haie arbustive et des massifs de fleurs vivaces : ne pas oublier les plantes qui fleurissent :
      - à la fin de l'hiver : laurier tin, viorne, cornouiller mâle, cognassier du Japon, l'anémone Sylvie, les pulmonaires.
      - à l'automne : abélia, arbousier, aster, cosmos, cyclamen, lierre…

* Installer des plantes couvre-sol sous les rosiers, les massifs arbustifs ou en lisière des haies.

* Aménager une petite mare ou point d'eau ombragé.

* Laisser des endroits couverts de feuilles mortes, de branchages ; ne désherbez pas trop tôt tous vos massifs.

 

Par pitié, n'utilisez pas d'insecticides, car j'y suis très sensible (plus que les pucerons) et vous allez perdre une alliée.

Dans de bonnes conditions, c'est moi qui intervient la première pour l'attaque des pucerons. La coccinelle viendra m'aider ensuite.

Pour les curieux : allez butiner sur les sites suivants qui présentent de magnifiques photos de moi et de beaucoup d'autre syrphes.

~ Les visiteurs du soir… et du matin http://ddbrug.free.fr de très belles photos de syrphes (et autres insectes).
~ Syrphes du Bocage gâtinais : des photos de syrphes d'espèces différentes. A voir absolument : la naissance d'une syrphe Episyrphus balteatus.

Article rédigé en 2007 par Chantal et Christian DELBOS.

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Novembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 9 °

max. 14 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 11 °

max. 16 °

Partiellement nuageux

Vendredi

min. 6 °

max. 13 °

Risque de pluie

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications