Terreau

Terreau : support de culture

 

Il faut bien connaître sa composition, afin de choisir un produit de qualité qui corresponde aux besoins de vos plantes. Que désigne le mot terreau ?

Définition de terreau (Larousse Encyclopédie) : substance brune, grasse, douce au toucher, perméable à l'eau, contenant une grande quantité d'humus provenant de la décomposition de matières végétales  et animales (terreau de feuilles, de fumier, d'écorce).


Aujourd'hui, dans les jardineries, il désigne un substrat ou support de culture, fait d'un mélange de différents composants organiques et minéraux qui vont apporter de bonnes conditions de culture à la majorité des plantes.
Il est utile chaque fois que les végétaux sont en situation de faiblesse, notamment quand ils sont cultivés en pot, quand ils sont jeunes (semis ou bouturage). Il remplace la terre du jardin pour les cultures "hors sol". Il n'a pas son utilité au jardin.


Il ne faut pas confondre terreau et compost.

Le compost est issu de la décomposition de matières organiques. Il est utilisé dans le jardin dont il améliore la structure du sol : il allège les terres lourdes et donne de la cohésion aux terres légères. Il stimule la vie des micro-organismes de la terre et la fertilise. Bien tamisé, il peut entrer dans la composition d'un terreau.

La terre franche est composée de 60 % de sable ou limon, 25 % d'argile, 10 % de calcaire et 5 % d'humus.


                      Les qualités d'un bon terreau
* Le terreau du commerce doit respecter la norme Afnor NFU 44-551
* Le terreau doit être léger, aéré et poreux pour favoriser un développement correct des racines et éviter le tassement
* Le terreau doit assurer :
- une bonne pénétration et bonne rétention de l'eau
- une bonne fixation des éléments nutritifs
- un bon drainage pour la ramification des racines
- une bonne nutrition des végétaux
* Son pH doit se situer entre 6 et 7
* Sa conductivité électrique doit être entre 45 et 55 ms/s (millisiemens par mètre). Elle reflète en partie la présence d'engrais minéraux.


                 Les différents constituants d'un terreau
1) Les tourbes
- La tourbe blonde est un matériau fossile formé à partir de mousses (sphaignes) ou de laîches (carex) ; Elle est extraite dans les couches superficielles du sol. Elle se réhumidifie difficilement une fois sèche.
La tourbe blonde se comporte comme un éponge. Lorsqu'on arrose, elle absorbe et stocke l'excédent d'eau (jusqu'à 300 fois son volume) qu'elle restitue ensuite progressivement aux racines. C'est aussi un aérateur en raison de son incapacité à se décomposer.
- La tourbe brune est dans les couches inférieures de la tourbière et, plus âgée, elle est de couleur plus foncée. Compacte et dense, elle facilite l'absorption de l'eau et des sels minéraux.

2) Les écorces de pin et les fibres de bois compostées (ou les fibres de coco) allègent le terreau, lui donnent une bonne porosité et évitent le tassement

3) La vermiculite, la perlite, la pouzzolane assurent comme le sable un bon drainage.

4) Autres constituants possibles: La terre noire de Brière, terre argileuse, hydrogel, chaux dolomite.

5) Matières fertilisantes :
 - engrais organiques : compost, fumier de cheval, algues, guano
 - engrais chimiques N.P.K. (azote, phosphore, potasse) ou engrais retard
 - oligo-éléments : cuivre, manganèse, magnésium, phosphore, zinc, aluminium, cadmium, sélénium, etc.

A NOTER : les constituants d'un terreau sont toujours indiqués par ordre d'importance.

                        Diverses sortes de terreaux
Terreau universel ou horticole (attention certains sont grossiers, se compactent et se réhydratent difficilement)
Terreau de semis : très fin et poreux, contenant peu d'éléments nutritifs
Terreau cactées et plantes grasses : très drainant, enrichi en sable grossier
Terreau orchidées : fibreux et drainant
Terreau pour plantes acidophiles : sans calcaire
Terreau Bio
Sur le sac de terreau Bio, on peut lire "utilisable en agriculture biologique".
Il doit être conforme au règlement européen de l'agriculture biologique (règlement n° 2092/91).
Il ne doit contenir aucun produit chimique de synthèse. Les mouillants sont interdits.
Les constituants doivent être d'origine organique ou minérale (annexe II du règlement).
Sont autorisés : la tourbe (en usage limité à l'horticulture), substrat à base d'argile, perlite, vermiculite, écorces compostées, sciures et copeaux de bois issus de bois non traités après abattage, composts de matières organiques, fumier, algues, engrais organo-minéraux.

Terreau sans tourbe
La tourbe est un produit fossile résultant de la décomposition de mousses (sphaignes) et d'herbes coupantes (carex) dans un milieu saturé en eau. Ce processus est extrêmement long puisqu'il ne faut pas moins de 1000 à 2500 ans pour que cette transformation s'opère. C'est pour cette raison qu'une tourbière ne s'épaissit que d'un à deux millimètres par an.

La tourbière abrite de nombreuses espèces végétales rares ou en voie de disparition qu'il est nécessaire de préserver car elles présentent des particularités originales lié à ce biotope quelque peu particulier.
(Droséra, Andromède, Lycopode, Camarine noire…).

Parce que la tourbière est un peu comme une grosse éponge, elle contribue largement à une régulation de la présence d'eau toute l'année.
Celle-ci diffuse l'eau qu'elle contient en période sèche mais sert aussi de tampon lorsque qu'elle n'est pas saturée et que les conditions climatiques provoquent des crues.


L'exploitation des tourbières aboutit à la destruction d'un écosystème et elle est un danger pour la biodiversité. Elle provoque la libération de grandes quantités de CO2 dans l'atmosphère.
Conscients de cela et face à un épuisement de la ressource, plusieurs fabricants essaient de remplacer la tourbe partiellement ou totalement (fibre de coco, terre noire de Brière, fibre de bois, fibre de céréales…)

                              Pour choisir un terreau,
 Il faut donc bien lire de qui est inscrit sur le sac:
- Respect de la norme Afnor
- La composition. Il doit être composé au moins de trois constituants différents. Eviter le terreau constitué uniquement de tourbe et d'écorces compostées : ils sont souvent assez grossiers, difficiles à hydrater et se compactent. Choisir un terreau indemne de germes pathogènes et d'œufs ou de larves d'insectes.
- Le pH
- La conductivité électrique
- La rétention d'eau
- Les recommandations d'emploi

Préférer
 - les terreaux contenant des engrais organiques
 - les terreaux biologiques
 - les terreaux possédant peu ou pas de tourbe (pour protéger les tourbières)


        Préparation d'un substrat de culture "maison"
Faire un mélange :
* de belle terre de jardin prélevée en surface au potager et débarrassée des brindilles et éventuellement des insectes
* de sable de rivière ou de vermiculite
* de compost très bien décomposé et tamisé finement
Les proportions sont à adapter à l'emploi du terreau.


Les photos proviennent du site de Yann Cochard
http://www.cactuspro.com/article021.html

Article rédigé en 2007 par Chantal et Christian DELBOS.

 

 

 

Espace Membre

Calendrier des animations 2017

« Juillet 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Météo AUXERRE

Samedi

min. 13 °

max. 26 °

Partiellement nuageux

Dimanche

min. 15 °

max. 28 °

Risque de pluie

Lundi

min. 16 °

max. 30 °

Ciel dégagé

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications