Plantes parfumées au jardin (1) par Micheline Dumont

 

 

AUXERRE. Mardi 12 février 2013.

Salle des conférences de la Société des Sciences Historiques et Naturelles, 1, rue Marie-Noël.

 

Intervention de Micheline Dumont sur le thème « Des plantes parfumées au jardin » pour reprendre un aspect du thème de l’année choisi par le groupe Floriculture.

 

L’assistance était satisfaisante, avec 18 personnes, pour remercier Micheline Dumont du travail important qu’elle a fait pour trouver tous ses renseignements et les agrémenter de très nombreuses photos.

L’exposé n’aurait pas été complet sans un petit tour préalable sur la fonction de l’odorat. Cet organe a la particularité d ‘analyser les substances chimiques et de les intérioriser grâce à la mémoire, qui saura, à l’occasion, faire un rapprochement entre l’événement vécu et l’odeur correspondante.

Le parfum produit par différentes parties de la plante a des finalités diverses, dont la pollinisation et la protection contre les agresseurs ou les rayons ultraviolets.

Mais l’homme n’est pas le seul à disposer d’un odorat. Les insectes qui ont un système olfactif très développé, vont également venir sur la plante pour récupérer du nectar et en même temps favoriser la pollinisation. Les plantes sentent une odeur, mais se sentent aussi entre elles. La cuscute, plante parasite filamenteuse, est connue pour sentir les composés chimiques de sa plante hôte et venir s’y loger. Certaines plantes, comme certains animaux, émettent dans l’atmosphère des substances appelées kairomones, qui leur permettent de situer d’autres plantes ou de provoquer une réponse comportementale chez d’autres espèces.

Caractériser un parfum s’avère difficile car aux nombreuses et complexes molécules élaborées par les plantes, il faut y ajouter les aptitudes olfactives de chacun. Un parfum est cependant défini selon la volabilité de ses molécules, la note de tête légère et fugace (agrumes, aromates), la note de cœur qui persiste de 2 à 10 heures (odeur fleurie, verte, fruitée, épicée) ou celle de fond (boisé, exotique). Chaque famille botanique peut évoquer une odeur : par exemple une odeur de café pour les rubiacées, d’eucalyptus pour les myrtacées, de lilas ou de jasmin pour les oléacées. Parfois, les odeurs sont si puissantes qu’elles en deviennent même désagréables, comme celle de l’arum.

Micheline Dumont nous a cité toute une liste impressionnante d’arbres, d’arbustes, d’aromates, de plantes grimpantes, de bulbes, de plantes vivaces parfumées, en précisant avec photo à l’appui, leurs autres caractéristiques.

  

                            Lonicera Frangrantis

 

Ensuite, elle a abordé les aménagements possibles avec les plantes correspondantes, selon que l’on se trouve sur une allée, au bord d’une rocaille, vers un massif, sur une terrasse, sous une pergola ou même dans un coin repas pour profiter au maximum des senteurs.

Les fleurs se répartissent tout au long de l’année, et s’adaptent aux saisons, si bien que l’on peut varier les couleurs et les odeurs en permanence. Parmi les plantes fleuries en hiver, citons la viorne, le mahonia, le chimonanthe, le chèvrefeuille fragrantissime, le forsythia blanc, etc. ; au printemps, le muguet, les iris, quelques clématites, le paulownia, le seringat, etc. En été, nous trouvons l’œillet, les aromatiques, la giroflée, le pétunia, le buddléia. En automne, nous aurons la bignone caprealata, le clérodendron, le lilas remontant, la belle de nuit, l’arbre caramel, etc. Il faut noter que la saisonnalité n’est pas stricte. Pour chacune des plantes, elle a évoqué leurs préférences en sol, ensoleillement, arrosage.

Enfin, le vocabulaire pour les flagrances devient très personnalisé. Chaque couleur, renvoie selon chacun à des émotions et des senteurs. Les psychologues ont fait des découvertes en la matière.

Ainsi parlera-t-on de dynamisme associé à un parfum ardent et capiteux pour le rouge, de douceur et de suavité pour le rose, de gaieté et de senteurs épicées pour l‘orange, de calme et d’effluves mentholées pour le bleu, de légèreté et de pureté pour le blanc. Le vert, quant à lui, rassurant et équilibrant, sert de transition.

En fait, la nature est si bien faite qu’il sera presque toujours possible de trouver une plante parfumée pour une saison donnée et pour un endroit bien précis.

Un grand merci à nos intervenants, car la vulgarisation du sujet était difficile à expliquer sans entrer dans la complexité des phénomènes chimiques.

Texte de Georges Chevaux.

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 6 °

max. 18 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 8 °

max. 22 °

Ciel dégagé

Vendredi

min. 8 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications