Taille sur pommiers, à Seignelay

SEIGNELAY. Samedi 29 mars 2014. Taille sur pommiers, chez M. et Mme Pierre Henry.

Le lieu d’accueil est très connu de nos adhérents grâce aux bourses aux plantes que nos hôtes nous permettent d’organiser deux fois par an, ce qui a peut-être encouragé 24 personnes, dont 6 nouveaux venus, à assister à cette démonstration de taille de 1ère année.

Avant la taille.

 

A cette occasion nous rappelons que la prochaine bourse d’échange de plantes se tiendra ici même, le samedi 25 avril, de 10 à 12 heures.

Nos démonstrateurs habituels, Gilbert Courtois, Willy Gofflo, Michel Coquille et Jean Roger Martinez, ont trouvé un renfort inattendu en la personne de Christian Delbos, qui n’a pas manqué de répondre lui aussi aux questions qu’on lui posait.

Nous étions en présence d’un verger de pommiers, taillés plutôt sévèrement l’année précédente, sur des arbres de basse tige, relativement vigoureux. Tout l’art de la taille consistait donc à conserver de façon raisonnable quelques « tire-sève » pour ne pas générer à nouveau des pousses à bois trop envahissantes.

La meilleure méthode d’apprentissage reste de voir sur place, car chaque cas est particulier.

Un autre atelier s'était créé.

 

Les principes élémentaires à respecter pourraient être les suivants :

  • Plus la montée de sève est importante, plus on taille long.
  • Enlever les réitérations verticales de l’année précédente, surtout celles qui poussent au centre de l’arbre. Pour les autres, on peut procéder en deux temps selon leur importance, d’abord couper à 10 cm, puis les éliminer en hiver.
  • Tailler à 1 cm après un œil dirigé vers le bas.
  • Eviter que 2 coursonnes ne se gênent (en cas de rapprochement, prévoir 2 niveaux de hauteur de coupe).
  • Ralentir la montée de sève par une taille tri-gemme (trois bourgeons…) ou tailler après un bourgeon à fleur.
  • Privilégier les branches latérales aux verticales.
  • Se rapprocher au mieux des charpentières.
  • Dégager le centre pour avoir une bonne aération.
  • Laisser au mieux les brindilles couronnées.

Quelques précautions pratiques à respecter :

  • Utiliser un matériel nettoyé et adapté.
  • Ne pas hésiter à éliminer les branches trop basses qui empêchent d’accéder à l’arbre.
  • Mieux vaut tailler régulièrement chaque année que d’avoir à éliminer des grosses branches qui auront du mal à cicatriser.
  • Une coupe par sécateur de moins de 3 cm se cicatrise mieux qu’une coupe par scie sur branche plus importante (dans ce cas prévoir un chanfrein et protéger la plaie).
  • Desquamer les écorces du tronc pour éviter de donner un abri aux ravageurs.

Après la taille avec Gilbert.

 

Au hasard des conversations avec nos techniciens, nous avons récupéré quelques conseils sur le rôle des auxiliaires, la protection des végétaux et la nourriture des arbres.

Comme les abeilles ne sortent qu’après 3 jours de température extérieure supérieure à 14°C, il faut compter sur le travail préalable des osmies et des bourdons pour la pollinisation. Les osmies cornues sortent à 8°C. Elles ressemblent à des petites abeilles et ne sont pas dangereuses. Nous en avons vu dans un prunier en fleurs. Leur champ d’action est d’environ 300 m. Leur aide sera d’autant plus efficace que nous leur aurons préparé des abris avant l’hiver : percer des trous de 9 m/m de diamètre et 10 cm de profond dans des bûches de bois dur. Orienter les bûches côté soleil levant. Les osmies viendront y pondre d’abord des femelles, puis des mâles, chaque larve étant séparée par une cloison cimentée, sachant que les mâles sortiront les premiers.  

Les chrysopes, que l’on nomme abusivement éphémères en raison de leur durée de vie très courte, consomment 50 pucerons par jour. Elles sortent à 10-12°C. On peut leur préparer un abri fait de paille et foin mis dans un pot de fleur renversé, dont on aura fermé l’orifice avec un grillage fin, accroché à une branche.

Les forficules (perce-oreilles) consomment également des pucerons, et parfois s’attaquent aux fruits, mais les avis sont partagés pour savoir si l’avantage l’emporte sur l’inconvénient (l’Inra et le CTIFL penchent pour un inconvénient).

Le purin de raifort dilué de 10 à 15 % fait à partir des racines, permet de lutter efficacement contre la moniliose du cerisier. On peut aussi faire un mélange de feuilles et racines pour une infusion avec 3 applications en été sur 3 ans.

La prêle renforce les défenses naturelles de la plante.

La consoude de Russie sert à cicatriser les plaies. Elle amène du potassium et du magnésium à la feuille.

Pour éliminer la mousse, la brosse métallique en fil de cuivre est préférable à la brosse en fil de fer. La bouillie bordelaise aide à sa diminution.

Lorsqu’un arbre connaît un commencement de trou, on peut combler rapidement avec du mortier.

Pour nourrir son arbre, on peut creuser des trous dans le sol en février autour de l’arbre et y mettre un engrais de type Orga 6.

Cependant, la fertilisation des fruitiers ne se résume pas à un apport, mais des apports, à des moments clés et selon des dosages précis (débourrement, nouaison, minéralisation d'automne). Mieux vaut consulter un professionnel.

La tonte de gazon fraîche est déconseillée au pied d’un arbre, car elle consomme l’azote du sol pour sa fermentation. Mieux vaut mettre une tonte d’herbe séchée.

Le fumier que l’on met en automne, selon son niveau de minéralisation, pourra être utilisable par la plante soit l’année suivante, s’il est mûr, soit dans 2 ans. Le fumier frais graisse le sol.

Les vers de terre travaillent soit en creusant des galeries verticales, très utiles pour évacuer le gaz carbonique suite à l’action des bactéries, soit en horizontal. Il vaut mieux éviter de détruire leur travail.

Michel Coquille et son fan-club.

 

Après cette démonstration très instructive, notre hôte, Pierre Henry, n’a pas manqué à la tradition du petit verre de l’amitié. Merci encore pour son accueil toujours chaleureux.

© Texte et photos de Georges Chevaux.

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Météo AUXERRE

Vendredi

min. 9 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Samedi

min. 8 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Dimanche

min. 8 °

max. 23 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications