Travaux de saison aux jardins.

 

SOUGERES-SUR-SINOTTE. Travaux de saison aux jardins : sortie des plantes hivernées, taille petits fruits et arbustes, conseils au jardin potager et d'agrément. Par Michel Coquille et Jean Ravisé.

 

Ce fut un grand succès : le soleil printanier, voire estival, s’était donné rendez-vous avec 53 personnes présentes, dont certaines venues suite à un article paru dans le journal de L’Yonne Républicaine.

La séance a commencé avec les explications de Michel Coquille pour la sortie des plantes hivernées, dont les géraniums « zonal » et « lierre », fuchsias, bégonias, impatiens Niamensis, …

 

Distribution de boutures de Géranium après nettoyage.

 

Le procédé reste le même pour chacune : d’abord, utiliser un sécateur dont la lame a été purifiée à l’alcool à brûler, ensuite éliminer les feuilles ou tiges mortes et les fleurs fanées, qui ne peuvent qu’amener de la maladie, ensuite rabattre ce qui est inutile.

Michel Coquille avait pris la précaution de mettre de  côté des géraniums et des fuchsias taillés en fin d’hiver et d’autres non taillés pour montrer la différence.

 

Geranium et fuchsias.

 

Lors de la démonstration, devant des tréteaux préparés à l’avance, il a donc pu distribuer généreusement des boutures déjà préparées ou faites à l’occasion, et chacun a pu reconstituer son stock ou l’améliorer. Pour rempoter les géraniums, un bon terreau ou compost suffit. Il avait mis sous serre pendant l’hiver des ageratums poussés naturellement à l’automne dans son jardin et avait pu les garder jusque-là. C’est une plante qui garde des inflorescences bleues pendant plusieurs mois.

 

Ageratum, Géranium zonal et Bégonia.

 

Les bégonias avaient été rabattus en novembre et venaient d’être séparés du pied mère. Chaque petite pousse pourra redonner un pied mère, si les conditions  de rempotage et d’arrosage s’y prêtent.

Michel Coquille a alors invité ses hôtes à poursuivre la visite avec le tour du propriétaire. Jean Ravisé a repris la main pour dispenser ses conseils. S’arrêtant devant  un rosier buisson Polyantha, il a conseillé la taille basse : on rabat à quelques centimètres du sol au-dessus de la greffe, pour avoir le plus possible de floraison. Un peu plus loin, le Viburnum donnait de sérieux signes de fatigue, dûs sans doute à une maladie cryptogamique, difficile à combattre, venue d’Asie, qui s’attaque  aux racines et concerne aussi les lilas, les Cotinus Coggygria. Il en résulte un séchage de la branche. Jean Ravisé recommande de couper les branches mortes, et de les brûler, de cicatriser les plaies, d’ameublir le sol et de pulvériser au collet une bouillie bordelaise concentrée.

 

Viburnum attaqué par un champignon.

 

Le Viburnum se taille comme le lilas ou le seringa en renouvelant les charpentières tous les 3 ans.

 

Jean Ravisé et la taille du Viburnum malade.

 

Pour mémoire, les arbustes qui fleurissent au printemps fleurissent sur du bois de 2 ans. Il faut donc en couper 1/3 chaque année pour les renouveler entièrement sur 3 ans.

Les arbustes qui fleurissent en été le font sur du bois neuf, de l’année. Il faut donc le couper court après la floraison.

Puis,  passant sous un arceau décoré d’un beau rosier liane pour accéder au potager, Jean s’est arrêté pour montrer comment le tailler.

 

Jean Ravisé et la taille du rosier liane.

 

La taille se fait à 2 yeux sur les secondaires, et il faut de temps en temps remplacer les charpentières, à la base. C’est un gros travail, vu la longueur des tiges, mais l’enjeu en vaut la peine.

Le groupe s’est alors dirigé vers la serre à la découverte de toute la nurserie de plantes diverses : tomates, œillets d’Inde, etc.

 

Visite de la serre.

 

Pour amender le sol, Jean Ravisé recommande de mettre de l’azote grâce à des décoctions de consoude ou d’orties et pour la potasse d’utiliser les cendres de bois, mais à mettre sans excès.

Ensuite, on est passés à une démonstration de taille sur les petits fruits, cassis, groseilles et casseilles (hybride entre le cassissier et le groseillier à maquereau). Le cassissier se renouvelle tous les 3 ans. On peut utiliser les branches coupées pour en faire des boutures.

Le jardin de Michel est un grand et beau jardin. Il pratique le paillage, et n’a pas utilisé la bêche depuis plus de dix ans, sauf en ce qui concerne les bordures, impeccablement tracées en bord de pelouse (pour ce faire, Jean Ravisé conseille une vieille bêche usée, aplatie au feu de la forge et taillée en biais). Jean nous a également montré comment se servir d’un cordeau pour tracer des lignes bien droites et délimiter une parcelle.

Astuce de pro : pour ranger proprement le cordeau, il faut faire une pelote en « huit ».

La matinée s’est achevée sur la terrasse ensoleillée, avec le traditionnel verre de l’amitié, avec dégustation de la fameuse trouspinette et du vin de laurier de nos hôtes, sans oublier la distribution de graines de melon, de haricots etc. à ceux qui en voulaient.

Merci encore à nos hôtes et nos animateurs éclairés.

 

© Texte de Georges Chevaux

© Photos de Yvette Jammoneau

 

.

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Novembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 9 °

max. 14 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 11 °

max. 16 °

Partiellement nuageux

Vendredi

min. 6 °

max. 13 °

Risque de pluie

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications