Vision nouvelle sur les espaces cinéraires

CHENY. Samedi 25 avril 2015. Vision nouvelle sur les espaces cinéraires et commentaires sur l’aménagement d’une place par Gilles Prou, concepteur paysagiste.

Le temps pluvieux n’avait pas arrêté notre dizaine d’adhérents, dont certains ont pu reprendre les idées développées pour leur commune.

Georges Friedrich, Maire de Cheny, était au rendez-vous pour expliquer la démarche et les conditions dans lesquelles une mairie doit trouver des solutions pour l’accueil de nouvelles sépultures dans les cimetières, tout en intégrant l’évolution des mœurs avec les incinérations.

Pour Cheny, l’opération s’est déroulée entre 2012 et 2013. Gilles Prou, gérant de la société « Expression verte » à Appoigny, a été confronté à une demande d’aménagement paysager peu habituelle. Depuis 2012, les communes n’accordant plus de concessions perpétuelles, les emplacements sont concédés pour 30 ou 50 ans. Un emplacement de sépulture non entretenue, rappelait Georges Friedrich, ne serait-ce que par la présence de rouille sur les fers à béton, peut être récupéré par la Commune avec dédommagement des ayants droits au prix de la transaction initiale !!! Si aucune information ne subsiste pendant 5 ans sur la tombe, une procédure de récupération peut être engagée. Une tombe sur deux à concession trentenaire n’est pas reprise. Les descendants sont souvent partis loin de leur domicile parental et délaissent l’entretien des tombes. De plus, nous assistons à une nouvelle demande depuis une vingtaine d’années, de plus en plus fréquente, d’incinérations. (Actuellement 35 % des demandes). Or, il est psychologiquement difficile de dégager de la place dans un cimetière pour y construire un espace dédié. Il fallait donc trouver une solution extérieure. La commune a décidé d’aménager un espace contigu au cimetière de 1000 m² dédié aux incinérations. On ne peut pas dans ce domaine échapper à une vision de long terme.

Gilles Prou, agissant comme maitre d’œuvre, a donc dû faire les démarches administratives longues et très encadrées, pour faire accepter ce projet de « jardin du souvenir ».

 

Explications par Gilles Prou.

 

Le cahier des charges de la commune prévoyait un appel d’offres auprès d’entreprises spécialisées, si possibles locales pour avoir une suite en cas d’interventions, dans la fourniture des marbres et autres matériaux.

Le projet prévoyait un espace « cérémonie » à l’entrée, bordé de murets pour s’asseoir, avec possibilité de couverture, mais le budget ne l’a pas permise, un pupitre de cérémonie pour déposer l’urne,

 

Espace cérémonie, son pupitre, colombarium et espace à repaires.

 

un « jardin repères » pour disperser les cendres à des endroits identifiables, un « espace pelouse sans repères » et un « espace galets sans repères »,

 

Stèle, rivière de galets et pelouse de dispersion sans repères.

 

trois stèles pour placer des plaques nominatives, un columbarium comprenant 198 cases avec possibilité de mettre 3 urnes par case et comprenant à l’avant une tablette pour déposer des fleurs, des espaces dans les murs extérieurs, une végétation facile d’entretien et adaptée au lieu. Il avait été aussi envisagé une cave enterrée pour déposer des urnes, mais là encore le budget ne l’a pas permis. Le budget global se monte à 200 000 €. L’ « espace galets » est protégé en sous-sol par un film anti contaminant pour éviter les infiltrations.

Certaines parties de clôtures sont murées avec des espaces aérant l’ensemble, d’autres sont en grillage. L’ensemble dégage une impression de recueillement et d’ouverture sur la vie et la nature. La maison d’habitation conjointe à cet espace donne une impression particulière à l’ensemble.

 

Mur de cloture d'entrée aéré avec claires voies.

 

Concernant les végétaux, soigneusement sélectionnés pour cet aménagement paysager en fonction de leur couleur, leur facilité d’entretien, on peut distinguer parmi une grande variété, les espèces suivantes :

  • le long du « mur » d’enceinte, côté Rue du Moulin, ont été répartis des glycines à grappes violettes, des clématites des montagnes à superbe floraison blanche, du lierre à feuillage luisant, et du chèvrefeuille.
  • côté est, on rencontre des arbrisseaux type Deutzia gracilis, des Pérovskia, des Viburnum, des Cotoneaster, des rosiers …
  • côté nord, toujours des rosiers, mais aussi du houx, des Weigelia Florida Monet aux fleurs légèrement roses, du buis, des cornouillers …
  • Au centre, derrière le banc en béton, on trouve des graminées, type « cheveux d’ange », des « spirées du Japon », des « potentilles » aux couleurs jaunes, des Physocarpes « Diables d’or » aux couleurs pourpres … 

Ils évoquent le recueillement, la fragilité de la vie, le temps qui passe, le renouveau chaque année.

Il n’est plus question de fleurs annuelles qui demandent trop d’entretien au personnel d’entretien municipal.

Merci à Gilles, pour ses explications très intéressantes sur ce thème peu commun, mais répondant à un besoin et une évolution bien réels. Depuis cette opération, d’autres ont suivi s’inspirant de l’expérience passée.

Pour tous renseignements complémentaires sur cet aménagement de « jardin du souvenir », contacter Gilles Prou, « Sté Expression Verte » Tél 03 86 47 47 22.

 

© Texte et photos de Georges Chevaux

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Novembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 9 °

max. 14 °

Ciel dégagé

Jeudi

min. 11 °

max. 16 °

Partiellement nuageux

Vendredi

min. 6 °

max. 13 °

Risque de pluie

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications