Récolter et conserver ses graines potagères et florales

 

MONETEAU.Samedi 19 septembre. Récolter et conserver ses graines potagères et florales.Chez Jacky Chaillot. Par Michel Frimour.

Cette fois, la pluie avait copieusement arrosé le jardin de Michel FRIMOUR qui nous accueillait pour évoquer la récolte des graines de fin d’été. Dix huit personnes étaient au rendez-vous…

 

 

A quelques exceptions près, il est possible de récolter la plupart des graines des fleurs et  des légumes de nos jardins.

Commençons par les exceptions, les semences qui ne sont pas fécondes :

  • Celles des hybrides dites F1, souvent stériles ou avec résultats aléatoires, décevants, différents forcément des plantes achetées. les gousses étant aussi souvent vides.
  • les plantes allogames

Petit rappel de botanique : nous avons des plantes autogames et des plantes allogames dans nos jardins. Les plantes sont dites autogames quand elles se reproduisent par autofécondation.

Les plantes sont dites allogames quand le croisement d’une variété est possible avec des variétés différentes, croisement qui se fait naturellement au jardin au moment de la pollinisation par les insectes. Les plus communs : les cucurbitacées … pour celles-là, inutile de se fatiguer, confirme Michel COQUILLE, mieux vaut chaque année renouveler ses graines.

Pourquoi récolter ses graines ?

Pour de multiples raisons dont voici les principales :

  • économiques : au prix du sachet de graines dans le commerce, ça vaut la peine car c’est très simple.
  • Le coefficient de germination, dépendant en grande partie des conditions de stockage et à l'ancienneté des graines, est nettement plus élevé avec les graines récoltées au jardin. Exemple pour du basilic "grand vert" : graines achetées en jardinerie, taux de germination = 9% : graines personnelles d'un an, taux de germination = 97%
  • sentimentales : on peut ainsi retrouver d’année en année les fleurs et les légumes qu’on aime.
  • conviviales : on peut les donner, les troquer contre d’autres.

Quand récolter ses graines : choisir le bon moment, là est secret !

Il convient d’être très attentif, ni trop tôt ni trop tard. A chaque plante son moment.

D’une manière générale, sur les plus beaux sujets à maturité qui portent les caractéristiques de la plante d’origine. L'après-midi, par beau temps de préférence, c’est autant d’humidité en moins !

 

Michel Frimour présentant les graines de la "feuille de chêne blonde".

 

 

Conservation des graines : les soins à prendre

Le séchage

Les faire sécher, non pas au soleil comme on le croit couramment, mais à l’abri de la lumière dans un endroit sec et aéré et séchage à surveiller au quotidien.

Après séchage, le bon stockage

  • Il faut mettre les graines en sachets de papier, noter soigneusement au crayon la variété ensachée et ses caractéristiques ; puis les ranger au sec dans une boîte en fer blanc type boîte à gâteaux, à 16/18°C
  • pas de plastique,
  • pas de bois, pas de formica : les  composants des colles ou des traitement du bois sont redoutables pour les graines,
  • pas de scotch pour fermer, un trombone fera l’affaire
  • pas de feutre, pour écrire, l’encre est nocive pour les graines : un crayon HB fera l’affaire.

Faire ses sachets à graines type « origami » pour stocker nos graines ? Facile à faire ! Michel en fait la démonstration : on récupère les enveloppes des publicités, on y découpe de grands carrés d'environ 15 cm de côté et on passe au ensuite au pliage selon les croquis ci dessous :

 

 

Remplir et mettre les sachets dans une boîte en fer blanc type boîte à gâteaux. Ajouter dans la boîte un sachet de granules de silice … de récupération !

Les graines qu’on peut stocker en sachets de papier :

Michel a donné ensuite beaucoup de conseils et d’exemples de graines à récolter, tant pour les légumes que pour les fleurs :

Les graines de salades : laitues, feuille de chêne, mâche, arroche …

Le persil et le cerfeuil, l'aneth dès que les ombelles sont sèches.

La bourrache, la coriandre.

Les épinards.

Les fleurs annuelles qui au jardin sont précieuses : souci, cosmos, œillet d'Inde, hélianthus, nepetas, tournesols, capucines, ipomées, ancolies, soucis, bourrache, cérinthe major, Nigelle de Damas, etc.

Certaines se ressèment aussi toutes seules …comme la bourrache, la laitue, l'œillet d'Inde, le souci,  etc.

Autres méthodes de stockage des graines :

  • La congélation pour les Fabacées : petits pois, haricots (Soissons,  cocos blancs, flageolets Chevrier verts, le haricot mangetout selma,  le violet, le chair de Chéu, etc. Là pas de souci, au jardin elles ne s’hybrident pas ! Mais elles ont un ennemi redoutable : le charançon ! Le mieux pour les préserver est de les stocker au congélateur.
  • La fermentation des graines ou leur séchage sur Sopalin pour les tomates, piments, poivrons 

Michel a rappelé rapidement ces deux méthodes dont on pourra trouver le détail dans notre livret de recette N° 1 – Les tomates anciennes. On peut encore se procurer le document auprès de Michel (2 euros).

Méthodes pour conserver et multiplier ses plantations :

  • Le bouturage : exemples l’estragon, le romarin, le chou Daubenton …Pour certains végétaux, une seule solution sous nos climats : les boutures ; Michel nous en fait la démonstration  en direct .

  • La division des pieds : exemples, le thym, l'origan, l'hélianthus.
  • La conservation des aromatiques

Le mieux est de les cultiver en pots pour pouvoir les rapprocher de la maison dès l’automne.

Quelques recommandations :

  • des tailles régulières, même si on ne la consomme pas, favorise leur développement
  • un surfaçage avec apport de terreau et de compost,
  • un engrais spécial aromatiques est nécessaire pour la culture en pot.

Conservation des courges

au chaud, sur le buffet ! au préalable, on aura pris soin de couper la tige du pédoncule assez loin du fruit pour éviter la pourriture.​

Une banque de graines SHY ?

Il faudrait y songer ! On peut rapidement perdre une variété quand l’année est difficile comme c’est le cas cette année.

Michel suggère un regroupement de commandes de graines bio : le contacter dès maintenant si vous êtes intéressés.

Il rappelle notre bourse aux plantes du 24 octobre prochain, à Seignelay un bon moyen d’échanger graines et plantes …

En attendant, Michel avait préparé des graines qu’il a offertes à chacun : persil, nepetas, arroche verte, sorgho …

 

 

 

Prochain rendez-vous le 10 octobre pour préparer la récolte et la conservation des légumes d'hiver!

 

© Texte et photos de Françoise PERREAU

 

 

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Novembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Météo AUXERRE

Mardi

min. 4 °

max. 12 °

Partiellement nuageux

Mercredi

min. 10 °

max. 14 °

Ciel dégagé

Jeudi

min. 10 °

max. 16 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications