Activités saisonnières au jardin : journée continue chez Michel Coquille

SOUGERES-SUR-SINOTTE. Samedi 17 octobre. Activités saisonnières au jardin chez  Michel Coquille, par Michel Coquille, Michel Frimour, Jean Ravisé, Willy Gofflo.

Le matin fut réservé à l’hivernage des fleurs, une visite de jardins, et l’après-midi aux petits fruits et taille d’arbres divers. C’était une journée continue comme nous avions prévu de la faire en invitant nos partenaires.

Le succès fut assez spectaculaire puisque nous étions une cinquantaine le matin et une quarantaine l’après-midi. Certains avaient amené leur casse-croûte. Michel Coquille avait emprunté du matériel d’abri et des tables et chaises à la Commune de Monéteau. 

Une partie du groupe au jardin d'agrément.

Comme de coutume, c’est la surprise pour un certain nombre d’adhérents lorsque Michel Coquille taille ses plantes :

Michel Coquille prêt à tailler dans le vif.

Chlorophytum (réduction des feuilles et des racines et dégagement de terre), géranium « misère noire », géranium « à fleurs de pensée » (taille des tiges), sedum, impatiens niamensis, hibiscus, plumbago,

solanum,etc,

Plumbago

Solanum

tout ce petit monde est passé à la coupe d’hiver pour être stocké dans des bacs et passer la mauvaise saison au frais, mais hors gel, et sans trop de lumière. Après chaque taille, les mains se tendent pour récupérer des boutures. C’est la multiplication des fleurs !

Géranium avant la taille

Géranium après la taille et distribution de boutures.

Dans une brouette, Michel Coquille avait laissé, à la discrétion de chacun, des plants de raisin Noah, des plants de fraisiers « Gariguette » ou « Madame Moutot », des Euphorbia Cyparissias (euphorbe petit-cyprès), une plante couvre sol qu’il appelle lysimaque, du thym, de l’herbe à curry, etc. Chacun pouvait se servir.

Ensuite, nous sommes allés sur son terrain où il nous a montré entre autres comment il protégeait son agapanthe, réduit bien sûr, en le couvrant d’une caisse à poisson en polystyrène aérée, et avec un poids dessus pour éviter qu’il soit déplacé par le vent pendant la saison d’hivernage.

La caisse à poisson sur l'agapanthe.

Michel Coquille travaille son potager sans retournement de la terre depuis une dizaine d’années.

 

Vue du jardin potager.

Mais, pour nous montrer une autre approche, nous sommes allés voir d’abord le jardin de son voisin et ami, Guy Schmidt, qui procède par labours d’hiver et enfouissements d’engrais verts.

 

Le jardin de Guy Schmidt.

Une planche de moutarde attendait pour être enfouie prochainement. Guy Schmidt a une préférence pour la plantation sur billons, ce qui évite une asphyxie par l’eau dans un terrain très gras. Il met aussi du fumier de poule tous les ans. A priori, la réussite est également au rendez-vous.

Michel Coquille met son compost sur le terrain au printemps. Son terrain est structuré de 20 cm de terre arable limoneuse et en dessous il n’y a que de l’argile. Il paille tous ses plants.

Paillage systématique des plants entre allées enherbées.

Les vers de terre travaillent pour lui tout l’hiver. Les tomates sont plantées dans des morceaux de tubes PVC, et elles grimpent sur une structure en bois métal.

Structure bois métal pour les tomates.

On pouvait aussi retrouver les haricots Chair de Chéu, dont il mettra un sac de grains au congélateur en attendant le printemps pour les semer. Il préfère la carotte « Touchon » et la carotte « Colmar ».

Le groupe dans le potager.

Dans une extrémité de planche, Michel Frimour nous présente la « poire de terre ». Elle remplace avantageusement la pomme de terre pour de délicieux gratins car elle est plus croquante et avec une bonne saveur. Un pied peut donner jusqu’à 2 kgs de « poires ». Par contre, il lui faut un sol allégé pour se développer correctement.

Poire de terre.

Nous avons eu également des conseils de nos spécialistes pour la taille de vigne (Chasselas et Noah). Les méthodes ne sont pas toujours les mêmes : tailler le chasselas à 2 yeux ou à 5 yeux ? That is the question ! Les deux méthodes donnent satisfaction. On nous a recommandé la décoction de prèle, stimulante et antifongique à pulvériser sur la vigne le soir après la pluie, toujours à titre préventif. Contrairement à certaines idées reçues, le cuivre n’a pas d’effet à titre curatif. Attention à ne pas trop en abuser !

Des conseils nombreux ont été donnés à cette occasion et des réponses apportées aux membres présents. On a ainsi appris que le Raifort, en extrait à froid de feuilles et racines, appliqué entre juin et août,  éliminait le monilia à 80 % sur les arbres fruitiers.

Après un repas tiré du sac, l’après-midi fut plus consacré à la taille d’arbustes et des vivaces avec une approche très naturelle de taille à la base par Jean Ravisé en présence de Willy Gofflo, et Gilbert Courtois.

 

 © texte de Georges Chevaux, Photographies de Georges Chevaux et Nadine Poulot.

 

 

 

 

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 6 °

max. 18 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 8 °

max. 22 °

Ciel dégagé

Vendredi

min. 8 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications