Préparation du potager, amendements et entretien, division des artichauts

MONETEAU. Samedi  12  mars  2016. Préparation  du  potager,  amendements  et  entretien,  division  des artichauts, par Michel Frimour.

Nous  étions  une  douzaine  de  personnes,  dont  un  nouvel  adhérent  venu  avec  son  épouse du nord du département.

Michel Frimour a présenté  sa grelinette à 6 dents et expliqué les avantages de  cet  outil par rapport à une motobineuse qui émiette le sol, le rendant plus sensible à la  battance,  lorsqu’il  est  limoneux,  et  surtout  perturbant  pour  la  vie  bactérienne.  En  effet,  l’aération  du  sol  avec  la  grelinette  n’intervertit  pas  les  milieux  aérobies  et  anaérobies, ne nuisant pas ainsi aux bactéries de chaque catégorie. La largeur de sa  grelinette lui permet d’économiser des passages sur ses planches, encore faut­il que  le travail ne soit pas trop pénible dans des terrains lourds. En mars, c’est le lancement des semis et des plantations soit sous abri, soit  en place. Adapter les  abris  à la taille  des futurs légumes  et  à leurs  exigences  de  température.

 

Les semis de printemps sous abri 

Physalis,  aubergines,  céleris,  chicorées  frisées,  choux  brocolis,  choux  fleurs,  concombres, épinards, laitues, melons, navets, piments, poivrons, radis et tomates. L’aubergine  met  6  à  7  mois  avant  d’être  consommable.  Il  lui  faut  une  bonne  température. Attention à la hauteur de l’abri. Michel  Frimour  trouve  la  culture  du  céleri  rave  moins  facile  que  le  doré  ou  le  branche. La salade chicorée germe entre 18 et 24°. Elle va rester en place 2 à 3 mois. Le 21 mars cette année correspond côté lunaire à un jour fruits, c’est le bon moment  pour semer les cucurbitacées et les solanacées.

Les semis en place :  Betteraves, carottes, choux, fèves, navets, oignons, panais, poireaux, poirées, pois. Les  betteraves  seront  enlevées  en  juillet.  Les  radis  et  les  carottes  peuvent  être  semés  en  même temps,  les  carottes  sortiront  sous  3  semaines  et  les radis  seront  consommables  sous  4  à  5  semaines.  Bien  les  protéger  par  un  tunnel  de  la  « curiosité » des oiseaux.  Les panais se sèment en poquets de 4 à 5 graines tous les  20 cm, puis on sélectionne la meilleure pousse. Au début, les couvrir de sable et de  terreau. Les garder humidifiés.

Les plantations sous abri :

Chicorées frisées, laitues, pommes de terre. La  chicorée,  comme  la  laitue,  a  été  semée  il  y  a  1  mois.  C’est  le  moment  de  la repiquer. Mettre les pommes de terre à germer dans  des godets de 8. Ils seront protégés des  attaques des taupins. On les plantera à la floraison des lilas.

 

Les plantations en place :

Ail, artichauts, asperges, choux cabus, choux fleurs, échalotes, oignons Division­multiplication : Ciboule,  ciboulette,  crosnes,  framboisiers,  mélisse,  menthe,  oseille,  rhubarbe  et  topinambours. Si on veut se débarrasser des topinambours, plutôt du genre envahissant, couper les  tiges  lorsqu’elles  atteindront  40  cm,  les  racines  ne  seront  plus  alimentées  par  le  chlorophylle des feuilles. Il recommande les framboisiers « remontants » : « Zeva » et « Héritage ». La « Belle de Malicorne » est aussi intéressante puisqu’elle donne du fruit très parfumé de juin  à novembre.

 

Opération multiplication des artichauts : Michel Frimour nous fait une démonstration d’œilletonnage de l’artichaut. Il prélève  des œilletons des racines du pied adulte.

Dégager les oeilletons du pied de l'artichaut.

Oeilleton dégagé des racines de la mère.

 Puis il enlève des feuilles de côté et garde  le centre.

Préparation de l'oeilleton

A partir d’un pied arraché, il pourra prélever une demi­douzaine de « rejetons ». Il choisit un terrain bien ameubli à la grelinette et au croc, dans lequel il aura mis de  l’engrais organique à raison de 3 poignées par m², de type 5­7­8. L’artichaut est très  gourmand. Ne pas hésiter à mettre du compost en automne. Les œilletons peuvent être plantés tous les 50 cm, les pieds adultes seront espacés  d'un mètre. Assurer un arrosage continu, sans détremper, et mettre du compost mi  mûr en surface

Plantation de l'oeilleton.

Par  précaution,  il  pose  un  grillage  recourbé  pour  protéger  les  jeunes  pousses  de  l’appétit des oiseaux. Pailler au printemps.

Un grillage contre les oiseaux et du bois attaqué par les champignons.

Il préfère les artichauts « Gros vert de Laon ».

On  peut  aussi les  semer  en février  et les repiquer  en  mars,  ou  en  automne  si les  hivers ne sont pas trop rigoureux. Il déplace ses artichauts tous les 5 ans après avoir pris la précaution de prévoir leur  remplacement 2 ans avant, temps nécessaire pour avoir des fleurs.  En automne, il faudra  les protéger du froid, bien que l’artichaut résiste jusqu’à ­5 °C,  mais  surtout  de l’humidité  qui  peut les faire  pourrir. Les réduire  en  hauteur  et les entourer d’une protection de fougères. On peut les placer sous un tunnel aéré sur le  côté. 

 

Nous avons ensuite observé l’hôtel à insectes que Michel a construit et rempli de  matériaux divers pour les attirer,  chacun d’eux ayant  son mode d’hivernage : dans  de la paille, du foin, des trous pratiqués par l’insecte dans une tige, trous dans du  bois  meuble,  ou  trous  préalables  faits  dans  un  tronc  d’arbre  fruitier  (poirier  ou  pommier). Dès leur éclosion, ils seront des auxiliaires précieux du jardinier.

Quelques conseils : la phacélie est coupée 3 semaines avant d’être incorporée au  croc  dans  le  sol.  On  fait  fuir  les  altises  ou  les  aleurodes  en  les  mouillant  abondamment et en permanence.

© Georges Chevaux  

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Novembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Météo AUXERRE

Mardi

min. 4 °

max. 12 °

Partiellement nuageux

Mercredi

min. 10 °

max. 14 °

Ciel dégagé

Jeudi

min. 10 °

max. 16 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications