Repiquage des légumes d'été et semis de printemps en pleine terre

MONETEAU. Samedi 7 mai. Repiquage des légumes d’été et semis de printemps en pleine terre, chez Jacky Chaillot, par Michel Frimour

Le beau temps revient. Une vingtaine de personnes étaient au rendez-vous pour prendre les conseils de Michel, le jardinier. 

Le groupe

Chaque année, un jardinier doit s’adapter aux caprices de la météo. Cette année, le réchauffement du sol se fait désirer. Ne soyons pas impatients. Il faut absolument respecter les consignes inscrites sur les sachets de graines au niveau température de semis. En attendant de planter les tomates en pleine terre, pour éviter le mildiou, aérer les plants sous serre ou châssis, ne pas mouiller les feuilles.

Au jardin, par exemple, le travail de la terre à la « Grelinette » peut donner des résultats différents selon le moment d’intervention.

Petit tour du jardin

Le jardin de Michel, en ce début de printemps, est déjà pas mal occupé par des fleurs et des légumes, respectant ainsi la recherche de couverture maximum du sol.

Sur la dizaine de plants d’artichauts qu’il avait repiqués en février, il en reste 7 qui ont pris. A présent, il pourra les planter en respectant un espace de 1 mètre entre sujets.

Plants d'artichauts à replacer à bonne distance.

Il nous montre ses salades qui ont repris sur place suite à leur montée en graines de l’an dernier. Attention à distinguer et privilégier les laitues autogames, qui se reproduisent par elles-mêmes, alors que les chicorées, allogames, ont besoin d’un tiers pour leur pollinisation, avec des risques de dégénérescence ou de modification d’ADN. C’est aussi le cas des cucurbitacées avec des risques pour la santé.

Les petits pois ont été protégés des oiseaux par un grillage recourbé. 

Petits pois protégés par des grillages.

Pour ses fraisiers, il a opté pour un rang de pieds « mères » pour privilégier la production de stolons, et trois rangs de pieds « filles » qui donneront des fruits. Il a une préférence pour la Charlotte, remontante, mais fait aussi des essais de Ciflorette.

Les framboisiers sont bien protégés au sol par des tontes d’herbe car leurs racines sont au ras du sol et craignent la sécheresse.

Nouveauté cette année : il a mis ses échalotes entre des rangs de fraisiers. 

Fraisiers avec échalottes.

Les amis du jardinier 

Le jardin est déjà bien couvert de fleurs diverses, ce qui favorise dès maintenant la nourriture des insectes. Rechercher de préférence des fleurs à couleur jaune, comme la moutarde, le pavot de Californie, mais on peut aussi avoir des fleurs bleues, comme la phacélie ou la Cérinthe major  d’un bleu assez typique.

Cérinthe Major.

Elle lève dès que la température du sol atteint les 10°, donc de façon précoce. La fleur de lin a aussi une couleur bleue. Comme le lin monte à plus de 30 cm, le doryphore, volant plus bas, va considérer cette plante comme un obstacle, par rapport à la planche de pommes de terre. On peut laisser le lin se dessécher sur place. Il peut aussi être un abri pour des insectes, comme la coccinelle. Dans les bourdons, il faut distinguer ceux qui ont le cul orange, plus rares pour la pollinisation et ceux qui ont le cul blanc, très pollinisateurs.

Parmi les plantes indispensables dans un jardin, il faut privilégier les orties et la consoude. On la retrouve en ligne en plusieurs endroits. Michel a également fait plusieurs planches de luzerne pour couvrir le sol, piéger l’azote, et en faire des futurs engrais organiques.

Luzerne, Consoude, Fraisiers.

Mis à part son intérêt culinaire, l’ortie a beaucoup d’avantages : elle contient de l’azote et des sels minéraux, c’est un accélérateur de compost, elle aide à la lutte contre les maladies. Le purin d’orties se fait à raison d’1 kg d’orties pour 10 litres d’eau de pluie, dans une cuve en plastique couverte. Eviter de prendre des orties polluées par les gaz d’échappement des voitures. Laisser macérer. Remuer la solution chaque jour et lorsqu’il n’y a plus de bulles, filtrer. Le délai de macération varie de 10 à 12 jours si la température est proche de 20 ° et 5 à 6 jours si elle est d’environ 30 °. On ne peut pas garantir de résultat au-delà de 1 mois de conservation, surtout si le récipient est mis en présence de rayons ultraviolets. On la dilue à 20 % pour les légumes feuilles. Sur les tomates, on peut se contenter de 10 %, en pulvérisation une fois par semaine. Cela peut les protéger du mildiou. Par contre, il n’est pas recommandé de mettre des poignées d’orties au pied des plants de tomates.

La consoude est riche en potasse. Sa matière sèche contient 50 % de potassium, très utile pour la floraison et la fructification. Ne pas attendre qu’elle soit en fleurs pour en faire du purin, car elle perdrait de ses vertus. Faire une pulvérisation une fois par quinzaine.

La tomate aime un sol humide. Il est donc bon de pailler le sol.

Pour lutter contre les pucerons ou les cochenilles farineuses, Michel a sa recette : 1 litre d’eau tiède à 30 °, 3 cuillères à soupe de savon noir et une cuillère à soupe d’alcool à brûler.

Comment planter ses tomates ?

Attendre que la température du sol atteigne 12 ° minimum. D’abord, creuser un trou de 20 cm au cube, ajouter à la terre du compost et quelques granulés de fertilisant organique de type « Bactériosol » (environ 20 gr par pied), qui vont favoriser la vie bactérienne aérobie. Les mettre dans les 4 à 5 premiers cm du sol pour aider la faune aérobie. Tous les petits poils sur la tige sont des racines potentielles. Plus les tiges seront enterrées, plus elles favoriseront l’alimentation de la plante. Humidifier la motte de la tomate avant plantation. Il faut que la racine aille chercher sa nourriture en profondeur. Par la suite, on mettra environ 2 litres d’eau par semaine par pied en cas de forte chaleur. Eviter d’avoir un sol compacté qui empêche la vie bactérienne aérobie.

Et les autres légumes ?

C’est le bon moment pour semer les courgettes, les melons, les betteraves, les navets, les poireaux, les carottes, les bettes, l’arroche, la tétragone cornue, les radis (tous les 10 jours pour en avoir en permanence), les haricots, les choux, les piments.

Les courgettes, melons, en godets peuvent lever rapidement : en 5 jours. Lorsqu’ils ont 2 feuilles, les repiquer en pleine terre.

Michel sème les betteraves directement en pleine terre.

Les haricots ont besoin de 15 à 16 ° de température du sol. En terrain sablonneux, on peut les semer directement en pleine terre. En sol argileux, mieux vaut passer par une phase intermédiaire dans des godets de 8. Arroser au pied, pas sur les feuilles. Ils seront repiqués à 30 cm entre poquets et entre rangs lorsqu’ils atteindront 10 à 12 cm dans un trou de 10 cm et recouverts par 2 cm de terre.

La salade « Feuille de chêne » blonde est à couper tandis que la « Feuille de chêne » verte est à tondre.

Les choux (Brocoli, Tête de Pierre, Cœur de Bœuf, Choux-fleurs) se sèment rassemblés par catégories. Ils seront arrachés lorsqu’ils atteindront 10 à 12 cm et repiqués dans un sol bien amendé dans lequel on aura ajouté un engrais à base de soufre.

Parmi les carottes, on choisira la « Nantaise » et la « Touchon » pour le printemps et l'été, la « Colmar », « Chantenay cœur rouge » pour les conserver tout l'hiver. Près des carottes, on peut semer des graines de coriandre et d’aneth dont l’odeur trompera et éloignera les prédateurs (mouche de la carotte).

Les piments peuvent lever en 3 ou 4 jours. Le piment d’Espelette a besoin d’un sol à 20 °. Le piment de Cayenne a besoin d’un sol à 28 °. Tous recherchent la lumière et la chaleur.

Merci encore à Michel Frimour pour ses explications, encourageant nos adhérents à se passer de pesticides ou insecticides.

© Texte de Georges Chevaux, Photos de Georges Chevaux et Françoise Perreau.

Espace Membre

Calendrier des animations 2017

« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Météo AUXERRE

Mardi

min. 3 °

max. 19 °

Ciel dégagé

Mercredi

min. 8 °

max. 23 °

Ciel dégagé

Jeudi

min. 9 °

max. 26 °

Ciel dégagé

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications