Entretien du potager et suite de semis

MONETEAU.Samedi 11 juin 2016. Entretien du potager et suite de semis chez Jacky Chaillot par Michel Frimour.

Le public habituel était au rendez-vous, curieux de voir les conséquences des pluies diluviennes et de connaître les travaux à effectuer en pareilles circonstances.

Le groupe.

L’eau de ruissellement en provenance du bois situé en amont du jardin s’était frayé un passage et avait traversé le terrain en pente. Il faut donc reprendre les travaux d’allègement du sol pour décompacter la terre et éviter l’asphyxie racinaire des plantes. Elle se remarque par un jaunissement prématuré des feuilles et une montée rapide à graines de la plante.

On voit bien la différence entre une planche de petits pois non travaillée et la planche voisine comprenant des haricots verts et des poires de terre récemment décompactée.

Pour ce faire, Michel avait amené un outil Wolf multifonctions, avec un embout à trois crochets et un sarcloir. Les crochets arrivent à mieux casser la croûte de son sol en superficie, et à l’aérer. Un bon sol doit comprendre 45% de minéral, 25 % d’eau, 25 % d’air et 5% d’humus, mais en cette période particulièrement pluvieuse, la terre saturée en eau ne comporte pas d'air !

Décompactage de la terre au crochet.

Que peut-on semer en cette période ?

  • Des haricots
  • Des betteraves
  • Des petits pois
  • Des carottes
  • Des courgettes
  • Des radis
  • Des laitues

Pour Michel Frimour, il est préférable de semer les haricots d’abord dans des godets de diamètre 8 à raison de 5 graines dispersées.  On les recouvre de 1 cm de terreau. Puis on les « baigne » pendant dix minutes, avant de les laisser pousser sous abri. Lorsqu’ils atteignent 10 à 15 cm de haut, ils sont prêts à être plantés en pleine terre dans un poquet. Ils sont moins attractifs pour les limaces, et les oiseaux ne les arrachent pas lorsqu’ils sortent de terre. On peut semer jusqu’à fin juillet des haricots verts nains ou à rames.

Choux au milieu des haricots.

Les betteraves peuvent aussi être semées jusqu’à mi-juillet. Eviter les crapaudines, plus longues et filandreuses. Il recommande plutôt les variétés « Noir plate d'Egypte », « Rouge de Détroit », « Ronde de Chioggia », « Golden Détroit» et « Cylindra ».

La mâche viendra en place vers le 15 août à l’ombre des choux et des haricots à rames. Aucune place n’est perdue.

Les courgettes se sèment jusqu’à mi-juillet.

Les radis peuvent se semer jusqu’en été, mais éviter les périodes trop chaudes. Les radis noirs seront semés vers le 15 août.

Les carottes semées après juillet sont à consommer rapidement, car elles se conserveraient mal en hiver.

Il est trop tard pour semer les panais, si on veut en consommer dans l’année. Ses panais de l’an dernier sont déjà montés à graines. Il vaut mieux les semer en mars. Ceux qui poussent naturellement sont moins fragiles.

Ses artichauts âgés de 4 ou 5 ans n’ayant pas subi de gelées en hiver, ont donc continué de monter et ont donné des fleurs en hauteur. Par contre, le bas de la tige est nu. Il faudra donc réduire la tige florale à mi-hauteur pour que le pied redonne des rejets. L’artichaut a besoin d’un sol drainant. Il peut donner de façon échelonnée jusqu’à une douzaine de fruits par pied.

Artichauts anciens très hauts.

Curiosité du moment : La poire de terre.

Elle est bonne à être repiquée après les gelées. Michel en a distribué plusieurs plants. La poire de terre est riche en inuline, ne contient pas d’amidon et convient pour les personnes diabétiques. Elle va croître jusqu’en octobre dans un sol très enrichi, jusqu’à 2 mètres de hauteur. Elle commencera par faire quelques fleurs jaunes, puis ses tubercules vont grossir, et on les arrachera avant les gelées. Ses tubercules ressemblent à ceux des dahlias ou des pommes de terre, mais ont un goût particulier de poire verte. Elles croquent un peu sous la dent. On mettra les souches en hiver dans du sable en attendant le printemps. A ce moment, des yeux vont apparaître et on pourra les dédoubler et les repiquer dans des godets. On peut avoir 5 ou 6 yeux pour un pied. Michel met à notre disposition sa recette de gratin de  poires de terre.

Poires de terre et haricots en sol décompacté.

Autres originalités : L’oignon rocambole.

C’est une plante vivace qui fournit des bulbilles groupées par 4 ou 6 sur tiges. Lorsque les tiges retombent et que la couleur des bulbilles devient rouge-marron, c’est le moment de les récolter.

Oignons rocamboles (dans l'encadré rouge).

La cardère est une plante qui ressemble au chardon, et qui a été utilisée pour carder la laine. On l’appelle aussi cabaret des oiseaux, car il se forme des sortes de cuvettes par la soudure des feuilles deux a deux ; ces cuvettes peuvent contenir jusqu'à un litre d'eau.

 

Cardères et leur réserve d'eau pour oiseaux.

A une question posée sur l’élimination des chardons, Michel Frimour a donné son explication. C’est une plante bio indicatrice, qui signifie une carence en phosphore  dans le sol. En mettant du phosphore, on devrait l’éliminer. Par exemple, on peut mettre de l’engrais 0-8-16 ou du 0-8-14.

 

Michel Frimour a distribué une bonne variété de plantes et comme c’était un jour de bonté, Michel Coquille avait lui aussi amené des boutures diverses, comme des fleurs Streptocarpus, des melons Arribus, des potimarrons Pémarine, etc. qui ont fait le plaisir des membres présents.

 

© Georges Chevaux

 

 

 

 

 

 

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Novembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Météo AUXERRE

Mardi

min. 4 °

max. 12 °

Partiellement nuageux

Mercredi

min. 10 °

max. 14 °

Ciel dégagé

Jeudi

min. 10 °

max. 16 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications