Conférence sur le fuchsia

 

AUXERRE. Mardi 11 octobre 2016. Conférence sur le fuchsia à la SSHNY : son origine, les différentes espèces et variétés, son utilisation, sa culture et sa conservation hivernale par Jean Pierre Quillot.

Nous étions 18 personnes intéressées par cette conférence organisée par le groupe Jardin d’agrément dans les locaux de la Société des Sciences Historiques et Naturelles de l’Yonne à Auxerre.

On ne présente plus le conférencier qui a rejoint la SHY en 1960, et y a laissé des souvenirs nombreux parmi les passionnés des fleurs, dont le fuchsia. Il a été l’animateur du groupe « Fuschia » à la SHY pendant de nombreuses années et l’a porté à un haut niveau. Les modes changent, mais on peut espérer que, vu les demandes rencontrées, l’engouement pour cette plante revienne à l’ordre du jour.

Jean-Pierre Quillot.

 

Le fuchsia fait partie de la famille des Onagracées, ou Oenothéracées, à localisation cosmopolite, incluant des plantes allant d’un mode herbacé à celui d’arbustif, produisant des fruits à l’aspect de baies. Il est d’ailleurs possible de faire des gelées avec les baies noires des fuchsias.

L’origine du fuchsia

Elle se situerait il y a 50 millions d’années en Amérique latine dans les régions montagneuses du Chili et du Pérou, au climat humide et à moyenne température. On retrouve ces caractéristiques tout au long de ses pérégrinations. Ses graines ont été emportées et semée au gré des migrations des oiseaux aussi bien au nord jusqu’au Mexique, qu’au sud, vers le détroit de Magellan, la Nouvelle Zélande, Tahiti. On compte 12 sections et 110 espèces.

Pour la petite histoire, le botaniste français Charles Plumier, en 1696, sous le règne de Louis XIV, a découvert cette plante sur l’ile de Saint Domingue et l’a dédiée à Leonhart von Fuchs, qui avait fait des travaux sur cette plante, d’où le nom de fuchsia. En fait, la mission de ces botanistes était au départ plus orientée sur la découverte de plantes aux vertus médicinales pour en tirer parti dans la métropole.

Différentes sortes de fuchsia

Les espèces trouvées dans la nature ont fait l’objet de croisements par la main de l’homme pour créer des cultivars hybrides avec des formes et des fleurs différentes.

On compte actuellement environ 15 000 variétés de cultivars. Pour être officialisée et validée, la création d’une variété doit être agréée par l’American Fuchsia Society, aux USA.

On trouve des formes arbustives, allant jusqu’à 2 mètres de hauteur, et des formes rampantes, voire retombantes.

Les fleurs vont d’une taille très petite à grande, avec des formes simples, semi-doubles et doubles.

Les coloris sont très variés, mais il n’existe pas de fleurs jaunes.

Les feuillages sont verts à panachés.

A chaque fois, le fuchsia a su adapter l’aspect de ses fleurs et sa forme au climat local. De façon réductive, on peut dire que les fleurs à tubulure allongée résistent mieux à la chaleur, et les formes plus réduites au froid.

On peut citer le Fuchsia Koralle Fulgens (photo) (de couleur orange corail) qui préfère le chaud et le Fuchsia Magellanica ou Fuchsia de Magellan « Riccartonii », (allusion au détroit de Magellan) qui ne craint pas trop le froid. On trouve en Nouvelle Zélande des fuchsias rampants à petites fleurs, munies de pollen de couleur bleue, ayant été utilisé par les indigènes Maori pour se teindre la peau.

En Norvège, on trouve de très beaux fuchsias appelés « Corallina ». En Irlande, les fuchsias sont nombreux et se plaisent bien dans ce climat humide.

Fuchsia Koralle.

 

Quelles utilisations ?

Elles sont multiples :

  • En massifs, soit en plantations annuelles, soit en rustique avec maintien au sol.
  • En bacs, sous forme érigée, ou en balconnières sous forme retombante, ou élevée sur tiges.
  • On peut même voir des haies de fuchsias dans certains pays, comme en Irlande.

Quel sol, quelle exposition et quel entretien?

Autrefois, chacun faisait ses mélanges avec des proportions variables d’humus selon la connaissance de son propre sol, mais qui pouvaient s’avérer plus résistants. Aujourd’hui, on peut acheter des sacs de fertilisation prêts à l’emploi. Ne pas oublier que la floraison a besoin de potasse. Le fuchsia se plait dans un sol à pH neutre entre 6.5 et 7.5.

Au niveau emplacement, cela dépend du type de fuchsia, mais mieux vaut éviter tout excès (chaleur, froid, humidité, vent).

Au niveau de l’arrosage, le fuchsia a de nombreuses radicelles. Il est préférable de garder une humidité de la terre, sans la « noyer » d’un seul coup, ce qui pourrait générer une asphyxie racinaire. Mieux vaut une plante fatiguée que noyée. On peut aussi mettre le bloc de terre quelques heures dans un récipient rempli d’eau pour imbiber le substrat. Lorsque la plante a soif, on le voit rapidement à la tenue du feuillage.

Les « rustiques » craignent les courants d’air froid. Mieux vaut les butter avec une terre de bruyère et les protéger avec un film en hiver. Une plante craint davantage des périodes successives de gel-dégel qu’une longue période de gel.

Lorsqu’on rentre son fuchsia en hiver, mieux vaut le tailler pour ne pas repartir sur du vieux bois. La période de taille est variable selon chacun, mais comme il faut 10 semaines entre la reprise de sève et la floraison, si on taille en mars, la floraison intervient en mai, après les Saints de glace.

Démonstration de taille.

 

Certaines personnes les enterrent complètement couchés pendant l’hiver, et lorsque les pousses reprennent en février avec l’arrivée de la lumière, ils les remettent en position.

Attention, les serres et les vérandas peuvent vite monter en température. L’idéal pour éviter les excès de chaleur, ce sont les orangeries qui acceptent de l’éclairage par le côté, avec des aérations.

La conservation du fuchsia est aussi dépendante des ravageurs qui peuvent y nicher. La cochenille farineuse est difficile à éliminer. Elle ne sera pas gênée par un arrosage car elle nage bien. L’Aculops fuchsiae est un autre ravageur, qui décime les fuchsias, comme c’est le cas actuellement dans l’ouest de la France et en Angleterre. Le « Magellanica », le « Procubens » sont très sensibles à l’Aculops. C’est un acarien qui s’installe dans l’extrémité du feuillage. Il provoque une galle sur l’ensemble de la plante. Les feuilles se recouvrent d’un voile blanc ressemblant à une attaque d’oïdium. Ne pas hésiter à couper les branches atteintes, voire à éliminer la plante. D’autres ravageurs sont aussi à surveiller comme les aleurodes, sortes de mouches blanches, qui peuvent être traitées avec du savon noir ( à acheter en magasin bio, comme le souligne Michel Coquille), les pucerons, les altises, les thrips. Les œillets d’Inde protègent les plantes des aleurodes.

Où acheter des fuchsias ?

Chez des horticulteurs spécialistes, mais il en existe seulement une dizaine en France. On peut aussi acheter par internet, par vente par correspondance.

Ne pas oublier que notre bibliothèque est bien fournie en documentation sur les plantes en général et sur les fuchsias en particulier. Venez nombreux vous documenter le mardi après-midi (voir les dates de permanence sur le programme). Jean Pierre Quillot sera heureux de vous prodiguer ses conseils.

Jean Pierre Quillot, fort des encouragements et du succès rencontrés à Migennes lors de notre salon d’automne, et lors de son mini salon à la Maison de retraite du Panier vert, à Auxerre, route de Toucy les 16 au 19 septembre, a prévu une exposition dans les mêmes locaux les 19 et 20 mai 2017. Il prépare son animation en lien avec la SNHF, la S.O.R.A.F. (Société  pour la Recherche et l’Acclimatation des espèces botaniques du genre Fuchsias) à l’arboretum de Chèvreloup, et Eurofuchsias.

Un grand merci à Jean Pierre Quillot, notre grand spécialiste du fuchsia, pour cette conférence et ce bon moment partagé. Il envisage avec le groupe Jardin d’Agrément des animations complémentaires sur les bégonias, les pélargoniums etc...

 

© Texte et photos de Georges Chevaux

 

 

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Novembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 9 °

max. 14 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 11 °

max. 16 °

Partiellement nuageux

Vendredi

min. 6 °

max. 13 °

Risque de pluie

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications