Etablir le plan de son jardin pour la prochaine année.

 

MONETEAU. Samedi 26 novembre. Etablir le plan de son jardin pour la prochaine année. Chez Jacky Chaillot. Par Michel Frimour.

Monéteau est dans le brouillard ce samedi matin, on entend les grues qui passent au-dessus des nuages… L’hiver arrive ! 

Une douzaine d’adhérents étaient quand même là pour écouter Michel nous suggérer de nouvelles idées pour jardiner malin, de nouveaux comportements pour cultiver autrement. Moment de réflexion indispensable en ce début d’hiver pour jardiner de plus bel dès que le printemps arrive.

 Une douzaine d’adhérents attentifs …

 

D’abord récolter les graines,  faire l’inventaire de ses stocks :

Chaque année, on achète tous, à prix d’or, des graines vendues au gramme par les semenciers. Des graines dont le taux de germination est relativement faible donc décevant. Alors, pourquoi ne pas chacun récolter nos propres graines pour constituer une banque d’échange de graines SHY, à la disposition de nos adhérents ? C’est l’idée lancée par Michel.

Recueillir les graines : pour la plupart des légumes que nous cultivons, c’est simple et la nature est généreuse : tomates fixées, pois, haricots, laitues,  piments,  épinards, radis, navets, basilics, asperges sur pied femelle, de très nombreuses variétés de fleurs utiles au potager… Chacun pourrait, à la mesure de ses moyens, partager ses excédents. Avantages : financier d’abord, mais surtout qualitatif et variétal.

L’automne est aussi le moment de faire l’inventaire de ses stocks ! De mettre celles de l’année en sachets, à fabriquer soi-même,  selon le schéma paru dans le Cahier de recettes N° 2 page 8.

Rendez-vous est donné le 10 décembre à Saint-Georges, pour en reparler…  Et échanger ! Michel apportera ses graines disponibles.

Puis faire les semis … à la volée !

Là aussi on peut changer nos habitudes et les semis s’en porteront que mieux. Abandonner par exemple les semis en lignes, pour semer à la volée un mélange de plusieurs graines : carotte et radis, par exemple. Les plantes se protègent ainsi l’une l’autre, dégageant des arômes qui vont gêner les insectes, leurs racines dégageant elles des substances qui éloignent les parasites du sol.

Navet et laitue. Poireaux et carottes, etc.

Choisir la culture intercalaire associée ?

On le sait, et les scientifiques l’ont prouvé, certains végétaux sont complémentaires. L’interaction entre eux  est due aux substances que dégagent les plantes pour se protéger des parasites ou des maladies, pour stimuler leur croissance aussi.

Certaines associations sont plus efficaces que d’autres. Ainsi la tomate, associée à la culture du céleri-rave, les fraisiers avec la bourrache, etc.

Dans les rangs de tomates, on connaît les bienfaits des œillets d’Inde qui repoussent par leur exsudats racinaires les nématodes, les altises ; les capucines qui attirent les pucerons, les aromatiques dont la saveur est augmentée et vice-versa…

Par contre éviter d’associer courgettes et  bourrache : elles se détestent.

La hauteur de certains végétaux peut aussi faire barrière aux insectes. Pour les doryphores de la pomme de terre, par exemple, une ceinture de lin bleu empêchera leur intrusion dans le carré de pommes de terre…sait pas voler haut le doryphore !

Faire le plan de son jardin pour la rotation des cultures

Pour ne pas remettre les mêmes plantes au même endroit  d’une année sur l’autre, il est indispensable de faire le plan de son jardin. Avant les semis et par rapport à la place des végétaux de l’année en cours. L’objectif est de ne pas épuiser la terre, l’enrichir plutôt si possible. Le principe est d’utiliser au mieux les nutriments jusqu’à 25 / 30 cm de profondeur.

De même, pour les débutants ou pour ceux qui veulent expérimenter cette méthode, l’automne est le bon moment pour envisager la rotation des cultures dès la création du jardin :

On divisera le jardin en 4 planches pour une rotation des cultures sur 4 années. Après un test  pour connaître le PH du sol (à réaliser une fois par an), on apportera si nécessaires des compléments à dose homéopathiques (potasse, phosphore, engrais…)

En année 1

Planche 1 – fabacées (pois, haricots …)

Planche 2 – crucifères (choux, navets…)

Magnifique Chou noir de Toscane : à consommer après les premières gelées                   

Planche 3 – légumes racines (betteraves, poireaux, oignons… )

Planche 4 - légumes fruits (tomates, piments, aubergines, pommes de terre… )

En année 2, la rotation des cultures se fera dans le sens des aiguilles d’une montre.

Avec le plan du jardin arrêté, on peut alors estimer ses besoins réels en graines,  ce qui permet de préparer sa commande de graines et de limiter la dépense.

Ce qu’il faut aussi prévoir avant le mois de février

Nourrir son sol en apportant du compost « maison »,  éventuellement du fumier de bovin… ;  on travaille la terre à la grelinette pour apporter les amendements nécessaires, puis on le protège par une épaisses couche de feuilles (éviter feuilles de laurier, feuilles de saule …)

Apprendre le maniement de la grelinette …

Les espaces permanents du jardin :

Semer ou planter des aromatiques. Bouturer le romarin.

Tailler  cassissiers,  groseilliers et framboisiers non remontants. A bouturer aussi.

Installer les légumes perpétuels. Planter des griffes d’asperges

C’est le moment de faire ses boutures …

 

Prochain rendez-vous avec Michel :

Samedi 10 décembre, de 10 à 12 heures.

Saint-Georges-sur-Baulche,

Centre culturel. Salle du sous-sol.

Faire le bilan de ses graines et préparer ses commandes.

Par Michel Frimour.

 

© Texte et Photos de Françoise PERREAU.

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 6 °

max. 18 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 8 °

max. 22 °

Ciel dégagé

Vendredi

min. 8 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications