Rentrée des plantes chez Elizabeth Huk

POURRAIN. Samedi 3 décembre 2016. Rentrée des plantes chez Elisabeth HUK.

Compte tenu de la température extérieure et de l’époque avancée pour engager des hibernations, on pouvait craindre une faible participation.

Eh bien non, nous étions une quinzaine de personnes à avoir réponduà la proposition d'Elizabeth Huk.

 Son sens de l’accueil légendaire n’a pas failli non plus avec, à notre arrivée, un petit café accompagné de ses traditionnelles meringues et petits pains au sésame « maison », et autres viennoiseries.

En fait, les plantes à risques étaient déjà protégées par de la paille ou rentrées dans ses serres, mais il fallait venir découvrir la collection d’agrumes et autres plantes exotiques qu’Elisabeth cultive chaque année.

On est toujours intéressé par des nouveautés et parfois surpris de trouver ici dans l’Yonne, certaines plantes exotiques, en pleine terre en cette saison.

Parmi les nombreuses plantes qui couvrent son jardin d’agrément, on peut citer l’arum qui avait été paillé, la Verveine de Buenos-Aires également rabattue, l’iris encore sur pied, l’onagre qui ouvre ses pétales le soir etc. Elle possède trois variétés d’hellébores dont l’Hellébore de Corse, assez résistante au froid, la Rose de Noël et une autre variété de couleur différente. 

Hellébore de Corse

Autres hellébores

Au passage, elle nous fait remarquer des cyclamens  et leur système original de projection de graines sur ressort végétal.

Graines de cyclamen sur ressort végétal

Son albizzia, plus connu sous le nom d’Arbre à soie, planté dans une lessiveuse est en instance de départ vers d’autres destinations. Près de ses serres, nous devinons un bananier protégé par une épaisse couche de paille maintenue par une petite clôture métallique,

Bananier protégé sous paille et cerclé

quelques fuchsias, un eucalyptus, un petit pommier récemment greffé, protégés au pied par de la paille.

Par ailleurs, elle n’avait pas oublié de protéger ses agrumes : ceux qui restent à l’extérieur comme son mandarinier« Yuzu », complétement enveloppé dans une protection en plastique, ceux qu’elle abrite dans sa 1ère serre froide : un « Citronnier caviar »,

Citronnier Caviar

un cédratier « Main de bouddha »,

Cédratier Main de Bouddha

un « Citronnier des quatre saisons », un « Kumquat », une passiflore « Fruit de la passion ».

Pour information, le « Citronnier caviar » aux petits fruits de forme allongée, gélifs à – 5 °, est appelé ainsi car le fruit à peine ouvert rejette des petites capsules, qui explosent en bouche rappelant ainsi le caviar, délivrant un goût particulier entre citron et pamplemousse. C’est aussi un fruit rare et cher, très prisé des grands chefs actuellement, puisqu’on estime son prix à environ 300 € le kg ! Pour sa part, le citronnier « Main de Bouddha », appelé aussi cédratier, ne manque pas non plus d’originalité avec son fruit à forme digitée et ses épines sur les rameaux. Il craint les excès de froid et d’humidité. Le Kumquat gèle à – 10°. Il  a des petits fruits jaune orangé qui peuvent être cuisinés en confiture ou confits.

Dans la seconde serre froide, également bien remplie, on peut voir des cactus, du myrte, des sedums etc. Le myrte possède des petites baies bleutées.

Myrte aux baies bleutées.

Derrière la maison, nous découvrons avec surprise une collection de figuiers de Barbarie  provenant de Turquie, Chypre, Malte etc. 

Figuiers de Barbarie

Certains portent des fruits, mais attention aux piquants ! On peut les consommer en l’état, en confiture, et même les faire fermenter pour obtenir un genre de tequila. Elle a protégé leurs pieds avec un broyat de rameaux de tilleul.

Sur un pignon court une liane plutôt résistante au froid, sauf les boutons floraux, une Clématite Armandii particulièrement intéressante pour ses fleurs blanches, rosées, très parfumées, rappelant l’odeur de vanille.

Clématite Armandii

Devant la maison, on remarque un grenadier, qui porte des fleurs rouges du printemps jusqu’aux gelées, mais résistant jusqu’à – 15 °,

Grenadier

des plaqueminiers dont un « Kaki muscat » en cours de régénération et un peu plus loin un « Kaki pommes », car on peut croquer ses fruits comme des pommes, et d’autres arbres surprenants.

Kaki muscat en attente de régénération

Kaki Pomme.

Pour continuer à nous étonner, en passant devant le potager, Elisabeth nous fait la publicité pour ses choux « kabé ». Ils se consomment crus ou cuits, et comportent de nombreuses qualités. Ils nous arrivent des USA où ils sont très prisés.

Chou Kabé

Enfin, nous nous dirigeons vers le pré où nous attend « Kio », son cheval blanc de race espagnole avec qui elle ne manqua pas d’échanger quelques câlins.

Elizabeth et son cheval.

Dans le fond du terrain, la mare possède aussi son originalité puisqu’elle abrite des esturgeons !

Nous sommes donc allés de surprises en surprises, et avons découvert une personne, passionnée par les plantes originales, aimant défier les exigences climatiques.

 

© Texte et photos de Georges Chevaux

 

 

Espace Membre

Rechercher sur le site

Calendrier des animations 2017

« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Météo AUXERRE

Mercredi

min. 6 °

max. 18 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 8 °

max. 22 °

Ciel dégagé

Vendredi

min. 8 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune

Dernières modifications