Verger : taille sur pruniers et cerisiers

SAINT-GEORGES-SUR-BAULCHE. Samedi 4 octobre 2014. Taille sur pruniers et cerisiers (2ème année), chez Mr et Mme Poulot, par Willy Gofflo et Gilbert Courtois.

Suite à une première taille en septembre 2012, nous avons poursuivi notre démonstration en présence de 17 personnes, dont certaines nouvellement inscrites au sein de notre association, fortement intéressées, si on en juge par les questions pertinentes qu’elles ont posées.

Comme nous l’avions dit précédemment, tant que les gelées ne sont pas arrivées, on peut envisager des tailles sur arbres à noyaux, après le ramassage des fruits, mais la sève descendant plus ou moins rapidement, selon les espèces.

Gilbert Courtois a commencé la démonstration sur un prunier poussé sous forme de drageon depuis 5 ans. Ayant rappelé que les fruits viennent sur les pousses de plus d’un an, il a éclairci le centre et éliminé les verticales pour lui donner une allure adaptée, tout en indiquant que les arbres du voisinage faisaient ombrage et pouvaient en partie expliquer sa pousse peu développée pour un sujet de cet âge.

Puis, dans l’ordre des interventions, nous avons regardé le beau travail de taille effectué avant notre arrivée par Monsieur Poulot, le propriétaire du verger, pour le compléter par des observations de détail. En effet, lorsque l’on coupe une branche, il faut éviter de laisser des moignons, donc tailler à l’épaulement, pour que le bourrelet de cicatrisation se fasse bien. Il est préférable de réduire progressivement sur 2 ou 3 ans la longueur des grosses branches pour éviter de stresser l’arbre.

Ensuite, nous sommes revenus sur un petit prunier qui avait besoin d’être rééquilibré car il partait trop loin sur les côtés, ne pouvant pas supporter le poids des fruits. Dans l’opération de rééquilibrage, il a été recommandé de réorienter une branche pour combler un vide, et de la maintenir avec une ficelle plantée au sol, mais dont l’attache sur la branche est protégée par un petit morceau de bois pour éviter l’étranglement de l’écorce.

Dans un verger, concernant les cerisiers, de façon générale, Gilbert Courtois préconise la taille en août, puis dans l’ordre d’intervention, s’occuper des pêchers, des pruniers, et jusqu’au printemps des poiriers et des pommiers.

Le prunier craint les tailles répétitives. On peut se contenter de lui faire une bonne taille de formation au départ, puis réduire les branches en longueur sur œil extérieur pour contrôler son développement.

Enfin, Gilbert a donné des explications sur la taille de son arbre préféré : le pêcher.

Les fruits viennent sur la pousse de l’année précédente. Un pêcher peut être taillé sévèrement pour sa formation. Mais laisser des branches complètes pour assurer le retour de sève aux racines. La taille de fructification se fait de préférence au printemps lorsqu’on voit les bourgeons se former. Ne laisser que le nombre de fruits que la branche peut supporter et éviter qu’ils ne se touchent, pour empêcher la contamination. La méthode de plantation préférée de Gilbert Courtois est de mettre plusieurs noyaux en terre et de sélectionner celui qui est le plus vaillant, mais pas pendant la période de gel.

Dernier conseil concernant l’usage du matériel de taille ou de coupe, ne pas hésiter à le désinfecter avec de l’alcool à brûler par exemple et à aiguiser les lames régulièrement.

La séance s’est terminée avec un pot d’amitié bien sympathique.

© Texte et photos de Georges Chevaux.

Prunier drageonné de 5 ans rééquilibré.

 

Cerisier, coupe après rectification.

 

Cerisier, après la taille du propriétaire.

Espace Membre

Calendrier des animations 2017

« Octobre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Météo AUXERRE

Vendredi

min. 7 °

max. 22 °

Partiellement nuageux

Samedi

min. 3 °

max. 21 °

Ciel dégagé

Dimanche

min. 6 °

max. 21 °

Ciel dégagé

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune