Les Chocats, journée continue chez Jacky et Anne-Marie Breuillé

Dimanche 24 septembre 2018 Levis, Les Chocats, journée continue chez Jacky et Anne-Marie Breuillé

L’accueil est toujours le même, bien agréable : café, petits gâteaux, et sourires avec une trentaine de participants dont deux nouveaux voisins et futurs adhérents, joyeux de se retrouver. Ambiance famille garantie.

La ferme est dans la famille depuis 1620, soit 14 générations !! Et la relève est assurée…avec les fils, mais ils ont préféré s’orienter vers l’élevage de chèvres. Ils possèdent environ 500 chèvres dont ils vendent le lait à des coopératives, sans faire sur place la transformation en fromage.

Lorsqu’on visite un potager, le but n’est pas de montrer des potagers modèles, mais de donner un avis sur la situation actuelle et des explications pour en tirer le meilleur profit. Chacun peut faire part de ses expériences et les partager. Tout est occasion de commentaires.

La visite a commencé par le potager situé près du hangar.

Il s’y trouvait deux rejets de prunier « Damas ». Jean Ravisé en a profité pour faire une démonstration de greffes avec tout un enseignement sur différents types de greffe, (en fente, à l’anglaise, à l’anglaise compliquée, en écusson) selon la saison, la vigueur du sujet, avec avantages et inconvénients.

Jean Ravisé faisant une démonstration de greffage

 

Au vu des pousses d’asperges, venant de griffes de 2 ans, Jean nous confirme que c’est un légume gourmand, aimant les sols bien aérés, plutôt les terres sableuses dans lesquelles on peut même trouver des pousses spontanées.

Asperges, haricots et filet pour choux

 

On assiste à une évolution de la demande vers les asperges vertes plutôt que blanches. La plante a des fleurs dioïques avec pieds mâles et femelles. Les pieds mâles donnent des fleurs comestibles avec du pollen très recherché par les abeilles en tout début de printemps. Une fois fécondées, les fleurs forment des petites baies rouges contenant des graines.  

Les choux étaient protégés par un filet de 10 m de long. Jacky Breuillé peut en fournir pour protéger les fruits des attaques des oiseaux par exemple, mais pas des abeilles. Ce fut encore l’occasion pour Jean d’expliquer comment planter ses choux (2/3 de tourbe, 1/3 de terreau et un bon arrosage au début) pour qu’ils aient une chance de réussite. Ensuite viendra leur protection contre la piéride. La tanaisie à ce moment-là est précieuse car l’odeur peut jouer un rôle répulsif.

La serre que Jacky vient d’installer a eu un effet néfaste sur ses plants car ils ont eu trop chaud. Il faut penser à l’avenir et l’évolution climatique incontournable, mais aussi à prévoir des arroseurs aux pieds des plants.

Tomates sous serre

 

Devant un bel ensemble de fleurs rouges, des amarantes, Anne-Marie Mercy nous précise que les feuilles sont comestibles, et se cuisinent comme les épinards.

Ensuite, Jacky nous a présenté un pied de fragon épineux ou petit houx, particulièrement piquant, utile pour traiter certains désordres abdominaux ou des œdèmes, jambes lourdes,  mais surtout pour lui, utile pour faire de la vannerie... une de ses spécialités.

Petit houx

 

La visite s’est alors poursuivie vers le second potager, derrière la maison d’habitation.

Rien ne manque : melons, courgettes, poireaux, choux, carottes, salades, céleris etc. Sans oublier les fleurs comme les tagettes, rosiers, amarantes, les petits fruits avec les fraises, et la vigne. Et le tout dans un état qui mérite un compliment, parole de maraîcher professionnel. La présence conjointe des fleurs et des légumes est indispensable pour faciliter les pollinisations.

De beaux pélargos

 

Poireaux, asperges et osier

 

Il nous montre sa serre constituée d’un treillis soudé posé sur des piquets en fer sous laquelle il a mis des melons et autres. Le melon craint les arrosages, qu’on se le dise. Il faut au contraire le protéger contre la pluie.  Sinon il éclate avant maturité.

Treillis soudé pour serre

 

Anne-marie propose des courgettes, saviez-vous que l’on cuisine les branches ?. Anne-Marie nous fait une démonstration de préparation en « épluchant » les côtés plus fibreux, un peu comme pour les céleris branches ou les côtes de bette. Elle nous indique également que la morelle noire n’est pas une herbe à bannir totalement, car on peut consommer les feuilles cuites, mais  pas l’écorce ni les fruits qui sont toxiques.

Suite à cette visite fort instructive, la plupart des personnes sont restées pour partager un pique-nique surabondant dans un endroit couvert où chacun(e) a su rivaliser avec son voisin dans tous les mets possibles. La surprise est venue avec dès le commencement, par une démonstration en guise de commencement d’apéritif de broyage et de presse de pommes « reine de reinettes », de la production de la ferme, en guise d’apéritif maison, et la distribution par les petits enfants de jus de pommes « 1ere pression à froid » délicieux.

Broyage des pommes

 

Pressoir

 

Le repas partagé permet à chacun de mieux se connaître  et de tisser des liens d’amitié.

L’après-midi, nous sommes allés dans son verger plus éloigné de la ferme. Des arbres jeunes pour la plupart, dont un certain nombre greffés sur franc par le propriétaire.

Second verger

 

Ce verger contient une trentaine d‘arbres fruitiers surtout pommiers et poiriers, sans oublier quelques pêchers et un cerisier aigre. Il est entouré d’une haie assez haute sur une partie. Jacky avait exposé dans une remise, les différentes variétés locales de sa production en pommes, poires, coing, nèfles etc.

Différentes variétés poires et pommes

 

Nos deux conseillers les plus expérimentés, présents à cette sortie, Gilbert Courtois et Jean Ravisé ont pu nous faire part de leurs connaissances, et de leurs conseils. Parfois l’approche était différente mais ils pouvaient donner leurs raisons aussi valables. Il reste maintenant à passer à l’opération remise en forme.

Quelques enseignements à retirer :

  • La greffe en pied en écusson permet de rattraper plus facilement une casse de branche
  • La greffe en fente est plus fragile. Eviter de laisser deux greffons qui risquent de se souder avec souvent l’un plus fragile que l’autre.
  • Dégager les pieds des arbres pour éviter la concurrence de l’herbe et protéger avec du paillis par exemple. Prévoir une cuvette autour du pied pour récupérer l’eau de pluie
  • Pour soigner une blessure, on peut frotter une feuille d’oseille sur la plaie, ce qui facilitera une bonne  cicatrisation, puis un peu d’argile et un chiffon pour maintenir le pansement.
  • Eviter les coursonnes verticales serrées, mieux vaut effectuer une taille plus basse sur le tronc et repartir sur une meilleure maitrise de la répartition et l’aération des charpentières.
  • Une taille peut être différente selon la saison sèche ou humide

Pommier non maitrisé

 

  • Lorsqu’on coupe une branche laisser les plis qui permettront le recouvrement de la plaie
  • Attention aux verticales dominantes car elles tirent trop la sève au détriment des autres branches charpentières. Quatre à cinq charpentières pour un arbre est bien suffisant.

Maitriser la croissance

 

  • Eviter de laisser des moignons que l’on appelle des « porte-manteaux » et qui se nécroseront  entrainant la maladie
  • Les tiges verticales trop longues verticales offrent une prise au vent qui peut entrainer de la casse.

Reprendre la pousse

 

  • La présence de dards nombreux peut être signe d’une année précédente difficile.
  • Une greffe en fente du côté des vents dominants permet d’éviter de la casse
  • La pose des étiquettes avec du fil de fer doit être suivie et régulièrement adaptée pour éviter que l’arbre ne « digère » le fil.
  • La ficelle de sisal utilisée pour rapprocher un jeune tronc vers un pieu de consolidation peut entrainer le même phénomène d’absorption.
  • Nous avons vu un tronc particulièrement penché. Il est fort probable que l’arbre ait été planté sur un point géo biologique néfaste. Il aura peu de production. Mieux vaut le déplacer.

Mauvais emplacement

 

  • Attention aux plantations d’arbres fruitiers près de haies dominantes.

La dernière partie de la journée a été réservée pour assister à la traite de chèvres.

Les chèvres

 

Merci encore à nos hôtes pour la qualité de leur accueil et à nos animateurs pour leurs bons conseils.

 

© Texte et photos de Georges Chevaux.

Espace Membre

Calendrier des animations 2017

« Octobre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Météo AUXERRE

Mardi

min. 5 °

max. 17 °

Ciel dégagé

Mercredi

min. 7 °

max. 17 °

Partiellement nuageux

Jeudi

min. 4 °

max. 17 °

Brouillard

Jardinez avec la Lune

Position de la lune Aujourd'hui

 

cliquez sur la lune